Assises de la Sécurité en Guyane : les propositions restituées à l'issue des ateliers

violence
Des membres de la Gendarmerie participent aux Assises de la Sécurité ©Mario INNOCENT
Les Assises de la Sécurité se sont achevées ce vendredi 30 septembre 2022, vers 19h30. Pendant plus de trois heures, les participants - divisés en quatre ateliers - ont échangé afin de trouver des solutions pour la lutte contre l'insécurité. Les propositions étaient nombreuses à l'heure des restitutions.

L'atelier n°1, présidé par Claude Plenet (maire de Rémire-Montjoly) reposait sur la question des Conseils Locaux de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD). Des propositions ont été rapportées, parmi lesquelles : 

  • Renforcer les crédits destinés à soutenir les actions portées par les acteurs de la prévention ;
  • Avoir une réponse réglementaire adaptée aux constructions illicites et à la criminalité de type sud-américaine ;
  • Créer et structurer les CLSPD sur le territoire ;
  • Solliciter le fond interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation ;
  • Créer des internats-relai pour les élèves exclus ;
  • Informer les CLSPD des jeunes qui posent problème et des parents qui ne répondent pas aux sollicitations de convocation.
Restitution de l'atelier 1 - Assises de la Sécurité Guyane ©Guyane la 1ère

Atelier 2 - Climat scolaire et bien-être des élèves

L'atelier n°2, présidé par Philippe Dulbecco (Recteur de l’Académie de Guyane), évoquait le Climat scolaire, Bien être des élèves et des équipes éducatives, réussite scolaire. Voici certaines préconisations des participants :

  • Mutualiser les installations sportives avec les associations dont le périscolaire ;
  • Intégrer des sas d’entrée pour certains établissements, dispositif de surveillance, de contrôle (vigile, vidéosurveillance portique) ;
  • Donner du sens à l’école, les valoriser ;
  • Organiser des rencontres entre établissements pour éviter les phénomènes de gangs / développer le dispositif "école ouverte" ;
  • Adapter le calendrier scolaire à la problématique de chaleur ;
  • Réaffirmer que l’Education est une responsabilité collective (parents, institutions, élèves).
Restitution de l'atelier 2 - Assises de la Sécurité

Atelier 3 - Coopération entre forces de l'ordre et transfrontalière

Ensuite, dans l'atelier n°3, il était question de la Coopération opérationnelle entre les forces de l’ordre, lutte contre les réseaux et coopération transfrontalière. La session a été présidée par Cédric Debons, Sous-préfet, Directeur général des sécurités, de la réglementation et des contrôles. Ci-dessous, une partie des préconisations faites par les participants :

  • Maintien du 7ème escadron de gendarmerie mobile ;
  • Faire évoluer la législation (circulaire Valls) pour faciliter la régularisation des étudiants en situation irrégulière ;
  • Améliorer la coopération avec les pays voisins – mise en place d’une police du fleuve avec
    des responsabilités partagées ;
  • Mieux contrôler les flux financiers sortant de la Guyane ;
  • Étendre la coopération au-delà des pays frontaliers (Pérou, Venezuela, Colombie et Guyana) ;
  • Prise en charges des jeunes primo trafiquants par une structure de réinsertion telle que le
    RSMA.
Restitution de l'atelier 3 - Assises de la Sécurité

Atelier 4 - Le mieux vivre ensemble

Enfin, l'atelier n°4 portait sur la Prévention et l’insertion sociale pour un mieux vivre ensemble. Il était présidé par la sénatrice de Guyane, Marie-Laure Phinéra Horth. Voici trois exemples d'idées proposées par la cinquantaine de participants :

  • Coordonner les acteurs et l'action publique : création de la conférence sociale territoriale, conférence des financeurs pour un soutien financier pérenne des acteurs associatifs ;
  • Déployer des outils de sécurité visibles, sur l'ensemble du territoire ;
  • Privilégier et mettre en œuvre une véritable politique de prévention au travers des projets sociaux territorialisés par bassin de vie en s'appuyant beaucoup sur "les experts du vécus" (pairs), la prévention spécialisée, le RSMA, le soutien à la parentalité, prévention précoce ;
  • Organiser les assises de la jeunesse.
Les propositions de l'atelier n°4 - Assises de la Sécurité