Assises de la Sécurité : scanner, nouveaux postes, coopération transfrontalière... les annonces faites par les ministres

Gabriel SERVILLE, président de la CTG, à côté d'Eric DUPOND-MORETTI, ministre de la Justice, aux Assises de la sécurité. ©Mario INNOCENT
Les interventions d'Eric Dupond-Moretti, de Gérald Darmanin et de Gabriel Attal étaient très attendues ce 30 septembre 2022 aux Assises de la Sécurité. Le trio de ministres a fait de nombreuses annonces.

Arrivé dans les environs de 18h00 avec ces deux collègues ministres, Gabriel Attal a été le premier à s'adresser aux Guyanais à l'hôtel de la Collectivité Territorial ce vendredi 30 septembre. Pour lutter contre le trafic de drogue, le ministre chargé des comptes publics a annoncé le déploiement d'un scanner conteneur implanté au port, ainsi qu'un nouvel appareil à rayon X à l'aéroport Félix Eboué. Toujours sur ce lieu, une nouvelle équipe de maîtres chien devrait être affectée, ainsi que 10 agents de la douane d'ici 2023.

Gabriel ATTAL, ministre chargé des comptes publics aux Assises de la Sécurité. ©Mario INNOCENT

Un nouveau souffle pour la Justice ?

"Un groupe de travail interministériel va être installé sous l'égide de la direction des affaires criminelles, dans la continuité du 'Plan mules' ", a déclaré, de son côté, Eric Dupond-Moretti. Le Garde des Sceaux a poursuivi : "J'ai décidé de créer 5 postes de magistrats (l'un au parquet, les autres au siège). J'enverrai, dans les jours qui viennent, 5 contractuels, dont deux juristes assistants. 

Il ajoute : "Nous avons créé - et cela entrera en application dès janvier 2023 - une brigade de soutien, c'est une création pour la Guyane. Il s'agit d'envoyer ici des magistrats métropolitains pour une durée de 6 mois pour soulager, dans l'urgence, les magistrats et greffiers qui ont les difficultés que nous savons. Dès janvier 2023, c'est 4 magistrats du siège, 3 magistrats du parquet et trois greffiers qui seront envoyés ici". Un directeur de greffe et trois greffiers ont aussi été annoncés.

Eric DUPOND-MORETTI, ministre de la Justice aux Assises de la Sécurité. ©Mario INNOCENT

Par ailleurs, il a aussi indiqué qu'un pôle dédié à la délinquance organisée non traitée sera créé par la Juridiction Interrégionale Spécialisée (JIRS), à Fort-de-France. Là-bas, un magistrat chargé des relations traitera les dossiers guyanais. Concernant la coopération avec les pays voisins, l'entrée en vigueur de la "convention d'entraide judiciaire en matière pénale entre la France et le Suriname", signée ce jour à Paramaribo, permettra d'améliorer la coopération entre les deux territoires.

100% des vols contrôlés à l'aéroport

Enfin Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur et de l'Outremer a déclaré l'arrivée : d'une antenne du RAID, de 13 policiers d'élite envoyés durablement dès l'année prochaine, de 70 militaires de gendarmerie mobile. Il promet aussi 25 officiers de police judiciaire, des drones à déployer dans l'agglomération de Cayenne et dans la forêt, quatre nouvelles brigades (deux brigades fluviales et deux brigades routières) et 50 policiers et gendarmes à Felix Eboué pour que tous les vols soient contrôlés.

Gérald DARMANIN, ministre de l'Intérieur et des Outremer aux Assises de la Sécurité. ©Mario INNOCENT