publicité

Assises : réclusion criminelle à perpétuité pour Darwin Asprilla

Les six jurés populaires ont suivi à la lettre les réquisitions de l'avocat général, ils ont reconnu coupable d'homicide, le jeune homme de 22 ans. Face aux risques de récidives avancés par l'avocat général et la partie civile, ils ont en plus assorti leur décision d'une peine de sûreté de 22 ans.

  • Par Karl Constable
  • Publié le
Cette troisième et dernière journée de procès a vu les différentes parties et l'avocat général venir à la barre, demander la condamnation ou la relaxe du délinquant accusé d'avoir tué Anne-marie Leboulanger le 31 mars 2015, lors d'un cambriolage.

A l'ouverture des débats, Maître Chong-Sit a été le premier à prendre la parole pour demander la perpétuité pour l’accusé. L’avocat de la partie civile a mis en avant le profil psychologique du prévenu, décrit comme psychopathe. Il a aussi insisté sur les risques de récidive de la part d’un tel individu.
Même arguments pour l’avocat général, Francis Nachbar, qui a aussi insisté sur les forts risques de rechute de la part du jeune délinquant.
La défense, elle, a tenté de jouer sur les manques de l’enquête et ce qu’elle considère comme une insiffisance de preuves, pour entamer l’intime conviction des jurés, sans les convaincre.
Ces dermiers auront suivi les réquisitions de l'avocat général à la lettre.
Darwin Asprilla écope de la peine maximale, il a maintenat 10 jours faire appel de cette décision.
Assises : peine maximale pour Darwin Asprilla


 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play