guyane
info locale

Astrid Fraser et Micheline Pierre, un long parcours vers l'intégration

vie locale
La photo de famille des nouveaux naturalisés 16 mai 2019
La photo de famille des nouveaux naturalisés à la sous-préfecture de Saint-Laurent ©Myriam Maëva Ponet
Parmi les treize nouveaux citoyens français du 16 mai, deux femmes Astrid Fraser et Micheline Pierre ont des parcours exemplaires. L’une est d’origine surinamaise l’autre d'origine haitienne et leur parcours respectif font d’elles de véritables exemples pour leur entourage. 
 
Après 24 ans sur le territoire français pour l’une et 11 pour l’autre. Astrid et Micheline ont décidé de devenir françaises.
Astrid Fraser
Astrid Fraser ©Myriam Maëva Ponet
L’émotion se lit sur le visage d'Astrid Fraser à la signature de son décret de nationalisation :

"Parce que c'est quand même un parcours, parce que je suis arrivée en Guyane française en août 95. Donc un peu normal qu'il y ait des émotions derrière..."

Une cérémonie solennelle, pendant laquelle les valeurs de la république sont rappelées, être français, c’est avoir des droits mais aussi des devoirs et Micheline Pierre en est bien consciente :

"Ça va changer beaucoup de choses car premièrement je travaille au lycée, je pourrai passer le concours et être titulaire. Je peux voter, c'est très important pour moi... je pourrai accomplir mon devoir de citoyenne"

Astrid  est originaire du Suriname Elle est arrivée  en Guyane il y a 24 ans pour suivre son amour. Un choix qu’elle n’a jamais eu à regretter. Aujourd’hui elle est aide soignante au Centre hospitalier de l’ouest guyanais au service maternité. Chaque matin, à l’heure de la relève, c’est l’occasion d’échanger entre collègues. Son expérience et son parcours de vie, lui ont forgé un caractère bien trempé, avec de vraies capacités d’écoute et une ouverture d’esprit, très appréciées par ses collègues.
Léontine Ntentchou, auxiliaire de puéricultrice :

"Si j’ai besoin de pleurer je vais la voir elle m’écoute, me console... ce que j'admire c'est qu'elle parle plein de langues et comme on a des difficultés à communiquer avec les patientes, du coup elle nous aide beaucoup la dessus..."

Yamina Belkacem, cette autre collègue, depuis peu en Guyane  :

"Astrid c’est une bonne vivante, elle est drôle, elle est humaine avec les patientes et avec les collègues... franchement c'est quelqu'un d'agréable, elle nous a intégré. On s'est sentie tout de suite à l'aise c'est pas évident quand on vient de loin, et c'est grace à Astrid"

Micheline Pierre
Micheline face à ses élèves au lycée de Mana ©Myriam Maëva Ponet
Micheline est originaire d’Haiti. En Guyane depuis depuis 11 ans elle est aujourd'hui professeur de mode au lycée de Mana. Un rêve qu’elle caressait depuis toujours. Avant d’intégrer l’équipe pédagogique du lycée, elle a eu une carrière impressionnante dans la mode :

"Je voulais vraiment me lancer dans ce que j'aime, l'enseignement et la mode...  J'étais assistante d'éducation 4 à 5 ans ... cette année c'est ma chance, j'enseigne vraiment. C'est comme si je complète les deux passion : enseignement et la mode"

Deux destins très différents, avec les mêmes leitmotivs : servir, donner aux autres, rester fière et aller jusqu’au bout de ses rêves, Micheline avait cette volonté :

 Je me sentais vraiment guyanaise, française, avant même d'avoir la nationalité, ce n'est que du papier. Dans mon coeur,  j'étais déjà à fond, je me sentais vraiment intégrée."


Et comme le dit si bien Astrid :

"Il faut qu'on s'entraide, il faut s'épauler, l'essence de la vie est là."


Le reportage de Guyane la 1ère











 
Publicité