publicité

Les avocats s'élèvent contre la future réforme de la justice

Les avocats de Guyane sont en grève. Ils participent au mouvement national de protestation. Ils sont contre le projet de loi de programmation pour la justice. La session d'assises pourrait être reportée. 

© Guyane 1ère
© Guyane 1ère
  • Par Marie-Claude Thébia
  • Publié le
Les avocats sont à nouveau en grève depuis le début de la semaine. Le mois dernier déjà, ils participaient à une journée de protestation nationale contre le projet de réforme de la justice. Un projet de loi initié par Nicole Belloubet, le Garde des Sceaux. Cette fois, les avocats ont décidé de perturber le déroulement de la session d'assises. Une session qui a du mal à démarrer normalement. Sept affaires doivent être examinées.

La justice sur le net 


Les avocats protestent contre la dématérialisation de certaines procédures. Le règlement de petits litiges se déroulera sans audience et sans juge, sur le net. Les avocats protestent aussi contre la fusion des tribunaux d'instance et de grande instance dans une même ville. Ils s'insurgent également contre l'expérimentation à venir d'un tribunal criminel sans jury populaire comme aux assises. Par ailleurs, en Guyane précisément, le projet de la création d'une cité judiciaire, actée dans l'Accord de Guyane, n'avance pas assez rapidement. 

La grève du zèle 


Depuis le début du mois des journées sont organisées dans toute la France. Des journées "Justice morte". Les avocats font surtout une grève du zèle des plaidoiries. En Guyane, c'est la cinquième session d'assises qui a du mal à se dérouler normalement . Une session qui a commencé le 16 avril et dont la dernière affaire devrait être jugée à partir du 4 mai. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play