guyane
info locale

Les bâtonniers d'outre -mer s'unissent pour dénoncer les box destinés aux prévenus

justice
Le box de la colère
©Jocelyne Helgoualch
Les bâtonniers d’outre mer mobilisés contre la mise en place dans les juridictions ultramarines de boxes fermés pour les prévenus. Ils ont signé une déclaration commune demandant l’arrêt de toute nouvelle installation, réaffirmant les principes régissant la présomption d'innocence.
C'est un procès tenu à Fort de France avec un mineur dans le box des accusés qui a soulevé l’indignation des avocats. Ils invoquent la présomption d’innocence telle que réglementée par le droit français. Ils ont écrit une déclaration commune pour dénoncer cette situation. En Guyane au Tribunal de grande instance et à la Cour d'appel, ces box sont opérationnels. Ils ne sont pas utilisés de la même manière.
Des faits rendus publiques aujourd'hui par le bâtonnier de Guyane Georges Bouchet. C'est lui qui a signé avec tous les autres bâtonniers d’outre mer cette déclaration commune s’insurgeant contre la mise en place dans les juridictions de ces box réservés aux prévenus.

Un box des accusés utilisé ou non 


Au Tribunal de grande instance de Cayenne, les avocats du barreau de la Guyane et en premier lieu leur bâtonnier ont  un ennemi commun : le box des accusés. Pour une raison simple, celui ci a été installé depuis quelques années mais n’a jamais été utilisé : il n’est pas du tout fonctionnel.
En revanche, la Cour d’appel de Cayenne dispose elle aussi d’un box fermé, celui-ci est utilisé au quotidien pour toutes les audiences.
Ironie du sort, la Cour d’appel a été inauguré en 2012 et ce box n’a jamais fait parler de lui avant cette déclaration commune des bâtonniers de l’outre mer.
Reste à savoir si cette fronde des bâtonniers d'outre mer sera entendue par Nicole Belloubet le Garde des Sceaux. 

Publicité