guyane
info locale

Bientôt une coopération entre les Guyanes sur la prise en charge de la dépanocytose

santé
Convention drépanocytose 25 10 19
Les signataires de la convention de prise en charge de la drépanocytose sur le plateau des Guyane ©Clotilde Séraphins George
Le colloque consacré à la coopération transfrontalière dans la prise en charge de la drépanocytose a duré 3 jours. La CTG a accueilli cinq délégations venues de tout le plateau des Guyanes. Une convention a été signée et une coopération est désormais attendue. Elle doit faire avancer la recherche.
Ce n'est pour l'instant qu'un projet de convention mais les parties prenantes sont optimistes. Le document qui a été signée le 25 octobre acte que la Guyane et les pays voisins s'engagent dans une prise en charge partagée des malades de la drépanocytose. Cette coopération est très attendue par les malades et les professionnels de santé. Y participent la Guyane, le Vénézuela, le Brésil, le Guyana et le Suriname. Dans chaque pays, ce projet de convention doit maintenant être validé. Cela permettra aux malades une mobilité plus facile dans ces pays grâce au réseau de soins mis en place. Cela lui garantit une prise en charge effective en cas de survenance d'une crise.
Le docteur Phoena Moahmed-Rambaraw de l'hôpital public du Guyana est convaincue de l'utilité de ce travail en commun :
... nous sommes ici pour regarder les opportunités et spécifiquement collaborer entre les territoires des Guyanes et dans la Caraïbe. Nous pouvons améliorer la santé si nous travaillons ensemble. La drépanocytose est encore une maladie méconnue dans notre région. Il y a peu d'information partagée dans nos territoires. Je pense qu'en collaborant nous pouvons apprendre les uns des autres, travailler en ensemble et améliorer la prise en charge dans nos territoires... 
 
Publicité