Bientôt la gratuité de la pilule du lendemain pour toutes les femmes annonce le gouvernement

santé
Pilule du lendemain
Pilule du lendemain ©Pixabay - Sophiamoss
Francois Braun, le ministre de la santé a annoncé cette semaine la prochaine gratuité de la pilule du lendemain. Elle sera bientôt disponible en pharmacie sans ordonnance et à tout âge. Une contraception d’urgence qui serait beaucoup utilisée en Guyane selon les pharmaciens.

C’est sans aucun doute une bonne nouvelle pour toutes les femmes car cette pilule du lendemain n’était gratuite que pour les mineures. La disposition sera inscrite dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale 2023 et sera présentée au conseil des ministres, la semaine prochaine, tout comme le dépistage des infections sexuellement transmissibles, qui seront bientôt gratuits et sans ordonnance jusqu’à l’âge de 26 ans.

Une pilule du lendemain qui serait très utilisée en Guyane

Qu’est-ce qu’une pilule  du lendemain ? C’est une pilule qui agit directement sur les ovaires et qui par le biais de l’hormone qu’elle contient bloque l’ovulation et évite la fécondation.

Ce moyen contraceptif est largement utilisé en Guyane selon un pharmacien de la place et plus particulièrement par les jeunes filles. Il n’y a pas de statistiques particulières mais la distribution en officine est importante. Il faut savoir que pour les mineures, cette pilule est délivrée à la demande gratuitement et anonymement. Le pharmacien doit se fier aux déclarations de la jeune demandeuse.

De fait cette pilule du lendemain, dans l’esprit de beaucoup de jeunes filles supplée toute autre forme de contraception et notamment le traitement oral régulier. La pilule du lendemain n’est plus considérée pour ce qu’elle est : une contraception d’urgence afin de faire face à une situation exceptionnelle.

En filigrane cela pose la question de la contraception des jeunes. En Guyane de moins en moins de personnes suivent un traitement contraceptif. Pourtant, cela est très accessible, même pour les mineures car la pilule peut être donnée de façon anonyme et aussi gratuitement et à l’insu des parents si cela s’avère nécessaire.
L’utilisation régulière de cette pilule « anti fécondation » met aussi en avant le manque de protection lors des rapports sexuels. Et cela à tous les âges. Un comportement qui favorise évidemment la transmission des infections sexuelles certaines pouvant conduire à l’infertilité. 
Neanmoins cette pilule du lendemain accessible à toutes, c’est une avancée sociale notable pour l'ensemble des femmes.