Un bilan économique 2017 négatif pour la Guyane

économie
INSEE
INSEE avenue Pasteur à Cayenne ©CL
En 2017,  la croissance guyanaise a été négative -1,9 %  après plusieurs années de hausse. Une année, il faut le rappeler, marquée par les mouvements sociaux de mars et avril.

Les causes de la baisse de la croissance

Plusieurs facteurs ont entraîné cette baisse, l’augmentation de la population de 2,8% avec comme conséquence un PIB par habitant qui chute de 4,5% en volume entre 2016 et 2017 soit 15 339 euros. C’est moins de la moitié du PIB par habitant comparé à la France hexagonale
Autre facteur qui a beaucoup pesé : la balance commerciale. On a largement importé en 2017 on comptabilise 5,3% de hausse alors que dans le même temps les exportations ont chutées de 3,8% malgré la bonne tenue du secteur spatial. Sans ce secteur ont constate une baisse de -23,7%.
Et puis un secteur s’en est bien sorti : l’aurifère avec une forte progression. Presque 14% de hausse en termes de valeur qui permet d'atteindre 48 millions d’euros.
 

Un bilan malgré tout contrasté

Le bilan économique présenté par l’INSEE en partenariat avec l’IEDOM (Institut d’émission des départements d’Outre-mer) et l’AFD (Agence Française de Développement) montre tout de même des contrastes puisque l’on constate trois points positifs importants :

La consommation des ménages en augmentation
C’est la tendance depuis ces trois dernières années. En 2017 la consommation des ménages a augmenté de 3%. Cela est moins important qu’en 2016 (+4,9%) et tout cela dans un contexte particulier. Des prix qui étaient en hausse de 1%. Mais il faut tout de même signaler ce point important : cette hausse de la consommation a profité aux produits importés, l’investissement en hausse grâce au secteur public et l’emploi qui fin 2017 a observé une augmentation.
Un investissement public dynamique qui a profité à l'emploi
L’investissement en Guyane en 2017 c’est +3,4% en 2017 comparé à 2016. Et on constate une fois de plus que c’est le secteur public qui contribue à ces bons chiffres grâce à des gros projets : la construction du CHOG, Ariane 6 et la construction de nombreux logements sociaux.
Une légère hausse de l'emploi
Et puis l’emploi en 2017 termine sur une bonne note… Après un replie de 2,6% lors des mouvements sociaux, les trois derniers trimestres ont permis de redresser la barre pour au final avoir une hausse de 1,6% sur un an. La plus forte hausse annuelle depuis 2014

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live