Boxe : Joseph et Aquino prêts pour les championnats de France

boxe
Boxe : Joseph et Aquino  prêts pour les championnats de France
©Karl Constable
Les championnats de France de Boxe-amateur commencent le week-end prochain, les 01 et 02 février, à Olhain dans les Hauts de France. Deux de nos meilleurs boxeurs vont combattre pour la ceinture : Kesny Joseph dans la catégorie des  des poids légers, et Smaïlyn Aquino, chez les walters..
Ils ne boxeront pas dans la même catégorie, 14kg les séparent, mais ils sont sparring-partners pour l’entraînement.  Deux mois déjà qu’ils ont commencé, leur préparation pour ces championnats de France, à base de footing et d’entraînement en salle, entre combats, sac et saut à la corde.
Hector Tram-Van-DoÏ, entraineur Boxing Club de Matoury :

"ils sont au poids idéal, c'est l'essentiel, les deux sont prêts, il n'y pas de souci, on a commencé depuis 2 mois."

Et cela n’a pas été facile pour nos 2 boxeurs au statut amateur. Kesny Joseph doit concilier les entraînements intenses et son travail de nuit dans la sécurité. A 27 ans, le champion de France 2018, qui attaquera directement en quart de finale, a une grosse soif de revanche.
Kesny Joseph, champion de France amateur 2018 :

"je m'entraîne dur, franchement j'ai hâte car j'ai une revanche à prendre par rapport à 2015 ou un boxeur m'avait battu."

De son côté Smaïlyn, doit lui aussi gérer ses entraînements avec le baccalauréat qu’il passe cette année.Sans l’afficher, lui aussi à une revanche à prendre, après sa défaite en finale l’année dernière. Il s’affûte pour la circonstance.
Smaïlyn Aquino, vice champion de France 2019, 69kgs poids walter :

"on a beaucoup travaillé la technique et le physique, et c'est ce qui me manquait en finale, et cette année on va mettre cela en place afin que j'aille jusqu'au bout afin de remporter la ceinture."

Si tout se passe bien pour les guyanais, ils se retrouveront pour les ¼ et ½ finales à Istres et les finales à Levallois le 22 février. En attendant ils s’entraîneront à St Ouen dans une mythique salle boxe, qui à vue passer avant eux, Jacques Chinon et Youma Jacobin. Espérons que se soit de bonne augure !   
©Karl Constable