guyane
info locale

Brésil : L'armée déploie 3000 hommes à la frontière brésilienne pour lutter contre la criminalité

coopération régionale
Oiapoque La rue le long de la berge
Une des artères de la commune d'Oiapoque qui longe le fleuve Oyapock ©Claude Joseph
L'opération est baptisée Agate 5, 3000 militaires ont été déployés le long de la frontière brésilienne face à la Guyane annonce Globo1 Rede Amazonica et s'attaque à la criminalité dans la région d'Oiapoque. Plusieurs autres organes de sécurité sont associés.
Ce serait un véritable déploiement de force qui s'opérerait le long de la frontière Brésil-Guyane pour lutter contre la criminalité qui touche cette zone.


Une action d'envergure contre le trafic international de drogue, d'armes et de produits de contrebande

A cette opération baptisée Agate 5 ont été associés des militaires venus d'autres états.  Elle bénéficie également du renfort de certains organismes de sécurité publique ce qui facilite les échanges d'informations. Parmi eux, on retrouve la police fédérale, la police fédérale de la route d'Amapa, Ibama, Sefaz, l'ICMbio, le gouvernement fédéral, Imap, les pompiers, la police militaire et la police de Guyane française précise le journal.
Différents contrôles ont été effectués à bord des véhicules dans la ville d'Oiapoque tandis qu'un hélicoptère, en appui, est chargé de survoler la bande frontalière. L'objectif est de lutter contre le trafic international de drogue, d'armes et de produits de contrebande.
Néanmoins pour l'armée brésilienne, souligne le journaliste, il s'agit d'une intervention de routine du commandement militaire du Nord sur la bande frontalière.
Une opération similaire du même nom avait été menée sur la frontière sud du Brésil en 2012.

Source : Globo1 Rede Amazonica
Publicité