Brésil : Bolsonaro monte au créneau et dénonce une campagne de désinformation sur la situation de l'Amazonie

océan atlantique
Déforestation et feu en Amazonie
Déforestation et feu en Amazonie ©Christian Braga/Greenpeace/september 5,2020
Le président brésilien, Jaïr Bolsonaro a dénoncé ce mardi, devant l’assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies, une campagne brutale de désinformation sur l’Amazonie. Il s'élève contre des campagnes aux intérêts douteux de la communauté internationale dans le but de nuire à son pays.
 
Le président brésilien, Jair Bolsonaro a déclaré dans son discours à l'Assemblée générale de l'ONU le 22 septembre, que son pays était «victime d'une des campagnes de désinformation les plus brutales sur l'Amazonie et le Pantanal», où des incendies font rage actuellement.
Il estime ne pas comprendre le soutien des institutions internationales à ces campagnes aux intérêts douteux qui ont pour objectif de faire du tort au Brésil.
Le dirigeant d'extrême droite fait notamment référence à la campagne baptisée «Defundbolsonaro.org», lancée au début du mois par plusieurs ONG.
71.673 foyers d’incendies ont été identifiés en amazonie. C’est 12% de plus qu’à la même période l’an dernier. Au Pantanal, ils ont plus que triplé.
Mais selon les derniers chiffres officiels, 1358 km2 ont été déboisés en Amazonie le mois dernier, 21% de moins qu'en août 2019.
Et si l'on prend en compte les données recueillies depuis janvier, la baisse est seulement de 5% par rapport à 2019.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live