Brésil : covid 19, état d’urgence en Amazonas

coronavirus
Recrudescence de la pandémie dans l'état d'Amazonas
Recrudescence de la pandémie dans l'état d'Amazonas au Brésil ©AFP

A Manaus dans l'Etat d'Amazonas, la crise covid 19 prend un tournant dramatique. Près de 6000 personnes en sont décédées. La région a vu l'émergence d'un nouveau variant du virus. L'armée transporte de l’oxygène aux hôpitaux saturés par l'afflux de patients. La population locale est en colère.

Des avions de l'armée sont mobilisés pour ravitailler en urgence des hôpitaux de Manaus à court d'oxygène. Mais des patients seraient tout de même morts asphyxiés. Les services de réanimation sont débordés. Des familles de malades ont dû apporter elles-mêmes dans les centres de soins des bonbonnes d’oxygène qu’elles ont réussi à se procurer… La population est exaspérée. A l’image de Priscila Carvalho, la fille d'un malade du covid 19, qui crie sa colère devant un hôpital :

«Où est le gouvernement? Où sont les maires? Où sont les conseillers municipaux? Quand ils veulent des votes, il les demandent dans la rue, mais quand les gens ont besoin d'aide, personne ne vient. Quand les gens ont besoin de soutien, personne ne vient. Les gens meurent. Ce n'est pas un jeu! ce n'est pas un jeu! Au secours! Où est l'oxygène pour les hôpitaux? »

 

Mortalité accrue avec une capacité sanitaire insuffisante


Face à la saturation hospitalière, des malades ont été transférés vers d'autres régions du Brésil. L'Amazonas subit de plein fouet la 2ème vague de covid 19. Le taux de mortalité atteint près d'une fois et demie la moyenne nationale.

A Brasilia, Eduardo Pazuello, ministre de la santé du Brésil met en cause l'organisation et les infrastructures sanitaires de cet Etat :

« Manaus n'avait pas de plan d'action efficace pour un traitement précoce, avec un diagnostic clinique, des soins de base. Et cela a eu un impact considérable sur la gravité du virus. De plus, l'infrastructure hospitalière de soins spécialisés à Manaus est assez petite en termes de pourcentage. »


Le rôle présumé du variant brésilien du coronavirus


Selon des chercheurs, la recrudescence de l’épidémie dans la région pourrait aussi être liée à une éventuelle plus grande contagiosité du nouveau variant brésilien du coronavirus. Conjuguée au classique manque de précautions. Comme le détaille prudemment Felipe Naveca, de l’ Institut Leonidas et Maria Deane :

« Manaus n'avait pas de plan d'action efficace pour un traitement précoce, avec un diagnostic clinique, des soins de base. Et cela a eu un impact considérable sur la gravité du virus. De plus, l'infrastructure hospitalière de soins spécialisés à Manaus est assez petite en termes de pourcentage. »

 

L’attente du vaccin


En tout cas, ce nouveau variant concernerait plus de la moitié des cas de covid 19 dans l’Amazonas où il serait apparu. D’ailleurs, les voyageurs signalés au Japon comme porteurs du variant seraient arrivés de cet Etat du Brésil. Cette nouvelle souche virale pourrait aussi être moins vulnérable aux vaccins que les précédentes. Il est donc urgent d’immuniser la population. L’Amazonas sera prioritaire pour la campagne de vaccination qui débutera dans le pays à partir du 20 janvier prochain. En attendant, un couvre-feu a été instauré localement de 19h à 6h pour une durée de 10 jours.

Brésil : les hôpitaux saturés à Manaus.

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live