publicité

Les brésiliens de Guyane réagissent à l'incarcération de l'ancien président du Brésil, Luiz Inàcio Lula Da Silva

Le 7 avril 2018, Lula, l’ancien président du Brésil, a été incarcéré. Un événement qui a secoué toute la nation. En Guyane, la communauté brésilienne a également suivi avec attention cette affaire judiciaire hors du commun. Aucun de ses membres, ne reste indifférent à ce séisme politique.

Gato Preto président d'association pro Lula © Guyane la 1ère
© Guyane la 1ère Gato Preto président d'association pro Lula
  • Sébastien Laporte
  • Publié le , mis à jour le
Luiz Inacio Lula Da Silva s’est finalement livré à la police. C'était samedi 7 avril 2018.
L’incarcération de l’ancien président du Brésil concentre tous les commentaires, et divise le pays.
Les Guyanais d’origine brésilienne ont suivi les évènements à distance. Comme Gato Preto, qui ne cache pas son admiration pour l’ancien syndicaliste.

"... ils vont le cacher, le mettre en cage, c'est pas comme ça, je suis révolté parce que tout le monde sait que dans la campagne présidentielle, c'est Lula qu'on va mettre en haut ... "


 Andressa Duvigneau s’était autrefois engagée aux côtés de Lula. Elle estime aujourd’hui qu’il doit payer pour ses erreurs.

"mais l'histoire ne pardonne pas, il faut payer les erreurs. C'est avec beaucoup de tristesse que j'ai vu qu'il a trompé les espoirs de toute une nation"


José Gomes, pour sa part, s’interroge sur les motivations qui ont conduit la justice sur ce terrain.
Ce médiateur employé par une association d’accompagnement social voit dans cette incarcération une manœuvre visant à donner des gages à l’armée brésilienne.

"Ils savent très bien que si Lula se présente, il devient président. Cette condamnation est ce la justice ou est ce la politique... pour éviter le retour de Lula au pouvoir!"


Entrepreneur établi en Guyane, Henrique Costa estime que cette incarcération est une véritable catastrophe pour le Brésil.

C'est l'élite brésilienne qui ne supporte pas qu'un fils d'ouvrier, un homme sorti du peuple puisse accéder aux plus hautes fonctions de l'Etat. C'est pour cette raison que je vois avec tristesse l'incarcération de cet homme qui était le représentant légitime de la grande majorité du peuple brésilien."


La communauté brésilienne va désormais suivre les conséquences de cette incarcération, dont l’onde de choc dépasse largement les frontières du Brésil.

 



Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play