publicité

Camopi : Mistrine Samuel la piroguière

A Camopi, les hommes, et surtout les femmes sont peu nombreux à avoir un travail rémunéré. Mistrine Samuel est piroguière chez un transporteur fluvial depuis deux ans. Seules deux femmes font partie de l'équipe de 24 piroguiers qui dessert Camopi pour le transport scolaire.

Mistrine Samuel, piroguière à Camopi © guyane 1ère
© guyane 1ère Mistrine Samuel, piroguière à Camopi
  • CL - Laurence Tian-Sio-Po
  • Publié le
Les enfants de Camopi se rendent à l'école en pirogue. Depuis deux ans, deux femmes ont intégré l'équipe des piroguiers qui dessert le village. Cette intégration n'a pas été simple. Mistrine Samuel, 29 ans, mère de quatre enfants, l'une de ces piroguières assure le transport des enfants toute l'année scolaire. Elle récupèrent ainsi que sa collègues, les collégiens le long de l'Oyapock et de la rivière Camopi. Mistrine a appris, jeune adolescente, à manoeuvrer une pirogue avec son père. Elle fait de même, aujourd'hui avec sa fille. 
Son intégration au sein d'une équipe d'hommes, n'a pas été simple mais elle y est parvenue et donne ainsique que sa coéquipère, entière satisfaction à son employeur.
A la rentrée prochaine, une autre femme aura encore plus de responsabilités chez ce transporteur scolaire. Tania deviendra chef d’équipe de tous les piroguiers. Elle devra permettre aux collégiens de Camopi d’aller étudier en toute sécurité.


Le reportage de Laurence Tian Sio Po et Olivia Garrett-Alaïs
Mistrine la piroguière

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play