Cayenne : comment redynamiser le centre-ville ?

économie
Centre-ville
©Patrick Négre

Comment faire revivre le coeur de Cayenne et donner envie aux Guyanais de s'y rendre? Des problématiques liées à l'aménagement de la ville auxquelles doit répondre la collectivité. Pour ce faire, Sandra Trochimara, maire de Cayenne est allée à l'encontre des commerçants.

Rideaux baissés, trottoirs encore en mauvais état dans certaines rues. Le centre-ville de Cayenne se meurt, beaucoup de consommateurs préférant les grandes surfaces de la périphérie… 

Trottoir de Cayenne
Trottoir de Cayenne ©Laurent Marot

Les gens n’ont pas envie de se promener dans Cayenne avec ses trottoirs pleins de trous. Cela fait 20 ans qu’on le dit !

Simon, commerçant

 

La nouvelle maire de Cayenne est allée ce samedi 19 décembre à la rencontre des commerçants de l’avenue de Gaulle.  

Commerçants de Cayenne
©Laurent Marot

 

Ils sont très inquiets pour leur avenir d’autant plus que la crise Covid a accentué le déclin. C’est le cas dans le magasin de Jean-René Chin Tjoe Ket, qui vend des valises avenue De Gaulle… 

Je ne vends plus mes valises comme avant. Aujourd'hui je n'arrive même pas à vendre une valise par jour.

Chin Tjoe Ket 

 

La maire de Cayenne a recueilli les doléances des commerçants pour adapter le programme « cœur de ville », censé redynamiser le centre-ville.

Mieux appréhender les difficultés des commerçants et les problématiques du centre-ville, de façon à ce que notre programme Cœur de ville et les actions que nous allons mettre en place tiennent compte totalement de cette réalité

Sandra Trochimara, maire de Cayenne

 

Les représentants du monde économique l’ont accompagné. Ils participent à ce programme en apportant leurs idées. 

Il faut donner de la lumière à cette ville, que la nuit les gens puissent venir dans le centre-ville, avoir des trottoirs, des places de parking.

Françoise Gimel, présidente de l'Union des Commerçants de l'île de Cayenne

 

Le programme « cœur de ville » est un dispositif national lancé en 2018 pour redynamiser les centres de 222 villes dans l’hexagone et en Outre-mer. En Guyane, il concerne Cayenne et Saint Laurent. Un dispositif de l’Etat, en partenariat avec les collectivités locales et les représentants du monde économique.