Cayenne : course folle entre une voiture et des motards de la police

sécurité
Cayenne : course folle entre une voiture et des motards de la police
La 206 dans laquelle deux jeunes ont tenté d'échapper aux policiers ©L.Marot
Deux jeunes ont été arrêtés après une poursuite entre une voiture et des policiers, mardi à Cayenne. Le conducteur a échappé à un contrôle routier, puis a tenté de percuter les motards trois fois, avant de déclencher un carambolage sur la voie rapide. Un policier a ouvert le feu sur le véhicule.
Mardi, vers 11H30, un conducteur de 20 ans et son passager de 16 ans, de nationalité française, échappent à un contrôle routier à bord d’une 206, au carrefour de la route de Baduel et du Boulevard de la République, à Cayenne. Deux motards de la police se lancent à leur poursuite.  Selon la police, la voiture s’enfuit en passant par les quartiers Anatole, Mango et Eau-Lisette. Cité Anatole, le fuyard tente de percuter les motards, puis repart. Au rond point Catayée, il stoppe son véhicule et percute un motard en faisant marche arrière. Le policier est légèrement blessé au bras et à la jambe. La poursuite continue. Sur la voie rapide, avant le rond point Maringouins, la voiture du fuyard est bloquée dans un embouteillage. A nouveau, il fait marche arrière pour renverser les motards. Un policier tire deux fois vers le véhicule. L’une des deux balles se loge en bas du hayon arrière de la 206. Le chauffard tente de s’enfuir, en forçant le passage entre deux rangées de voitures placées devant lui. Six voitures sont accidentées

« Défaut d’assurance »

Ne pouvant plus avancer, le chauffard s’enferme dans sa voiture. Venus en renfort, les policiers de la Compagnie Départementale d’Intervention cassent une vitre et extraient les fuyards du véhicule. Un fonctionnaire a été légèrement blessé par les bris de vitre. « Les motivations - de fuite - invoquées par le conducteur sont ridicules, soit disant un défaut d’assurance », indique Olivier Le Cardinal, directeur de la sécurité publique à Cayenne. « Ces deux jeunes sont déjà connus pour des vols avec violence, nous pensons qu’ils ont des choses à se reprocher », précise le commissaire. Mercredi, les gardes à vue du conducteur et de son passager ont été prolongées de 24 heures. Ils devraient être présentés jeudi devant le parquet.