publicité

Cayenne : débrayage à l'école maternelle de Mirza

Il n'y a pas eu de classe aujourd'hui pour les 365 élèves de l'école maternelle de Mirza à Cayenne. Les 15 enseignants ont exercé un droit de retrait pour dénoncer de mauvaises conditions de travail et d'accueil des enfants.

© Jocelyne Helgoualch
© Jocelyne Helgoualch
  • Jocelyne Helgoualch/Catherine Lama
  • Publié le , mis à jour le
A l'école maternelle de Mirza située dans un quartier très populaire de Cayenne, les enseignants n'ont pas fait cours ce lundi matin. Réfugiés sous une tente à l'entrée de l'établissement, ils ont débrayé pour manifester leur ras le bol d'une situation qui, selon eux, n'a que trop perduré. 
Saccage du bungalow trois fois de suite © JH
© JH Saccage du bungalow trois fois de suite

Des travaux en cours entraînent de nombreuses nuisances, les enseignants évoquent des chiens et des chats errants qui souillent la cour d'école avec des enfants malades, des saccages et des vols récurrents dans le bungalow servant de salle de classe et un manque cruel de confiance vis-à-vis de leur direction.

Ils ont fait parvenir aux médias leurs doléances. Dans ce document, ils alertent : "Nous subissons du mépris, du harcèlement, de l'intimidation, et les problèmes que nous dénonçons sont sous estimés, ainsi aucune proposition efficace n'a été proposée à ce jour..."

Parmi leur 7 points de revendication, on retiendra notamment : la mise en place d'une nouvelle direction fonctionnelle de manière immédiate, la sécurisation de l'école et l'arrêt des procédures à l'encontre de Renaud Servais et Orlane Antoinette.

Les enseignants n'ont pas reçu le soutien des syndicats mais celui de l'association Trop Violans. 

 

Sur le même thème

  • éducation

    Cayenne : Reprise des cours à l'école maternelle Mirza

    L'école de Mirza a donc rouvert ce 14 janvier. Les 342 élèves ont retrouvé leur 15 enseignants. L'équipe éducative et les parents d'élèves s'étaient mobilisés pour dénoncer les mauvaises conditions de travail.L'établissement a été fermé pour travaux pendant un mois et tout n'est pas terminé.
     

  • éducation

    Le lycée de Maripasoula ouvrira ses portes en 2022

    Le 10 janvier un nouveau pas a été franchi à Maripasoula : une réunion s’est tenue, dans la commune du Haut Maroni avec des représentants de la CTG, des élus locaux, la communauté éducative et les parents d’élèves sur la construction du lycée qui devrait ouvrir à la rentrée 2022 

  • éducation

    Balata : la dictée de fin d'année pour bien commencer 2019

    Une dictée pour les enfants des quartiers sensibles de Matoury.  Une vingtaine d’enfants de 9 à 15 ans ont planché sur un texte d’un romancier français. Une initiative de l’association « Université Populaire », sous l’égide du DSU et de la mairie de Matoury.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play