Cayenne : la difficile application des mesures anti Covid-19

coronavirus
Le non respect des gestes barrières devant les commerces
Le non respect des gestes barrières devant les commerces ©Sefiann Deie
Cayenne est devenue l’une des villes les plus touchées de Guyane. La ville est soumise à un couvre-feu à partir de 19h en semaine, et à partir de 15h le samedi. Les gestes barrière sont plus que jamais indispensables, de même que le port du masque. Un message qui a parfois du mal à passer.
C'était en milieu de semaine. Boire un coup devant le libre-service : un moment de convivialité en Guyane.


Les masques souvent dans la poche

Ici à Cayenne, certains ont le masque, d’autres non. A 18h30, ils sont plus nombreux, la plupart sous l’effet de l’alcool et la parole devient difficile pour ces "siroteurs" :

...On est là on sirote, on sirote tranquillement c'est la famille... on a des masques, il est là ...
Un autre  décréte ... c'est trop tard pour mettre le couvre-feu car on est tous contaminés en ce moment ... un autre se défend, j'ai mon masque...

Trop souvent, les masques distribués par les autorités, restent dans la poche.
La vente d’alcool à emporter est interdite à partir de 18h. Pourtant, ce commerce en vend encore, bien après l’heure.


Un début de couvre-feu plus ou moins respecté

Ce mercredi, le couvre-feu de 19h se met en place avec un peu de retard à Cayenne. Ici, une partie de domino se termine au village chinois. A la cité Mango, les gens sont encore dehors après l’heure, mais un peu plus loin, ce libre-service a bien respecté le couvre-feu.
A Baduel, cette station-service sert ses clients jusqu’à 19h30. Un effort toutefois, car d’habitude, elle ferme à 22h. Et dans les rues, on compte encore beaucoup de retardataires. L’épidémie avance plus vite que les réflexes de protection.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live