Cellule de crise interministérielle : confinement du dimanche levé, et couvre feu jusqu'à 22h, les mesures de freinage sont assouplies

coronavirus
CIC
CIC du 18 novembre ©Myriam Boicoulin
Confinement du dimanche levé, couvre feu jusqu'à 22h, ouverture des activités de loisirs, sont les principales mesures annoncées ce jeudi 18 novembre en Cellule de crise interministérielle. Des mesures assouplies mais pas entièrement supprimées car le coronavirus est toujours présent.

Avec un taux d’incidence de 85 sur 100 000 habitants les décisions de la CIC de ce jeudi 18 novembre étaient très attendues. Les mesures de freinage ont été assouplies mais pas levées totalement. 

  • Le confinement du dimanche est supprimé
  • Le couvre feu subsiste en semaine de 22h à 5h avec possibilité de dérogation pour aller au restaurant jusqu'à 23h30
  • Poursuite des contrôles de police sur l'obligation du pass sanitaire et le respect des gestes barrières  
Thierry Queffelec
Thierry Queffelec préfet de Guyane

Au vu du taux d'incidence de 85, un taux de reproduction de 0,7, un taux de positivité de 4%, des chiffres que peuvent nous envier beaucoup, nous décidons le déconfinement le dimanche et le couvre feu passe à 22h. Les activités de loisirs, sports, cinéma, restaurants peuvent rester ouverts jusqu'à 23h30. La Covid est toujours présente. Il faut préparer les vacances de fin d'année. Ce serait dommage que nous soyons obligés de resserrer car nous sauvons des vies quand nous resserrons. 

Thierry Queffelec préfet de Guyane 

Des chiffres rassurants

L’incidence hebdomadaire régionale a rejoint l’incidence nationale. Santé publique France constate une nouvelle baisse de 25 % la semaine dernière. Pour la première fois depuis le 7 avril, elle redescend sous la barre des 100 cas (116 cas après correction liée jour férié) pour 100 000 habitants par semaine, ce qui revient à 300 cas hebdomadaires pour toute la Guyane ou encore à peine plus de 40 cas par jour.

La vaccination stagne

La vaccination est désormais de 34,8 %. Un chiffre encore insuffisant alors que la 3e dose est obligatoire pour les personnes âgées de plus de 65 ans pour conserver leur pass sanitaire : elles disposent de 5 semaines après les 6 mois de leur dernière dose pour le faire. Les 50-64 ans devraient être prochainement concernés par cette disposition. L’application du pass-sanitaire est généralisée en Guyane depuis le jeudi 4 novembre.

Depuis le début de l’épidémie, en mars 2020, la Guyane a connu 17 semaines de confinement, et  32 semaines de couvre-feu. Le territoire guyanais est avec la Martinique, le seul département français à avoir vu son état d'urgence sanitaire prolongé jusqu'à la fin de l'année.