Centrale du Larivot : les transporteurs protestent contre l'arrêt des travaux, l'état, la CTG et la CCI saisissent le Conseil d'état

justice
Mobilisation des transporteurs le 3 juillet 2021
Les transporteurs en convoi protestent contre la décision de suspension des travaux de la centrale du Larivot le 3 juillet ©Guyane la 1ère
Les transporteurs mobilisés sont vent debout contre la décision du tribunal administratif ordonnant la suspension des travaux de la centrale du Larivot. Certaines entreprises sont en grande difficulté. L'état, la CTG et la CCIG saisissent le Conseil d'état.

Une cinquantaine de transporteurs ont défilé en convoi, avec leurs camions dans les rues de Cayenne ce 3 juillet. Ils étaient parti à 8h50 du chantier de la centrale d’EDF désormais à l’arrêt depuis la décision du tribunal administratif ordonnant la suspension des travaux.

 

Des entreprises qui ont soumissionné en grande difficulté

La contruction de la centrale du Larivot représente un chantier de plus 500 millions d’euros. De nombreuses entreprises avaient effectué de lourds investissements pour assurer la réalisation du chantier. C'est le cas de l'entreprise de transport dont le gérant Ludovic Bossou va devoir se séparer de 25 salariés transporteurs recrutés spécialement pour le chantier. L’investissement en achat de camions et en location a coûté plus de 5 millions d’euros. Une partie du financement réalisée en défiscalisation et le reste en fonds propres et prêts bancaires.

Centrale du Larivot : des entreprises en grande difficulté contre l'arrêt des travaux

 

L'état, la CTG et la CCIG saisissent le Conseil d'état

Les transporteurs ont rencontré le préfet, Thierry Queffelec, ce 3 juillet. Une réunion très brève au cours de laquelle le préfet leur a confié la décision de l’état de faire appel auprès du Conseil d'état avant le 12 Août.

La déclaration du préfet Thierry Queffelec :

Recours de l'état contre la décision du tribunal administratif de suspension des travaux de la centrale du Larivot annonce le préfet Thierry Queffelec

Les transporteurs se sont ensuite rendus à la Collectivité territoriale où ils ont rencontré le président, Gabriel Serville. Le président de la collectivité lui aussi va conjointement avec la Chambre de Commerce faire un recours en annulation de cette décision de justice.

La déclaration du président de la CTG, Gabriel Serville :

Arrêt des travaux de la centrale du Larivot : la CTG fait appel de la décision du juge administratif confirme le président Gabriel Serville