Le Centre hospitalier de Cayenne obtient l'avis favorable de la Haute Autorité de Santé pour la poursuite de l'essai Covisal

coronavirus guyane
Le laboratoire du Centre hospitalier de Cayenne
Le laboratoire du Centre hospitalier de Cayenne ©Gaël Ho A Sim
La Haute Autorité de Santé s'est prononcée favorablement pour la poursuite de l'essai Covisal en Guyane. Il s'agit de la mise au point d'un test salivaire pour la détection du Covid. Cela permet au CHC de prétendre au Forfait Innovation. Une mesure aux dispositifs médicaux et aux actes innovants.
Selon la lettre pro de l'ARS du 11 août : la Haute Autorité de santé (HAS) a donné un avis favorable, indispensable pour obtenir l’accord du ministère des Solidarités et de la Santé pour  la prise en charge dérogatoire du prélèvement salivaire pour la recherche du Covid-19.


Un essai qui va se poursuivre avec le forfait innovation 

Un avis qui autorise  la poursuite au Centre hospitalier de Cayenne de l'essai Covisal, le test salivaire auprès des patients et permettre son remboursement grâce notamment à l'attribution du Forfait innovation du ministère de la Santé.
Sur le site du ministère des Solidarités et de la Santé telle est l'exacte définition du label Forfait innovation :
Le forfait innovation consiste en une prise en charge précoce et dérogatoire des dispositifs médicaux et des actes innovants, conditionnée à la réalisation d’études cliniques et éventuellement médico-économique permettant de fournir les données manquantes.
C'est un test beaucoup moins invasif que le prélèvement nasopharyngé et donc mieux supporté par les patients évoque la Haute Autorité de santé.
Le professeur Nacher du CHC l'a rappelé :  "Il s’agit du premier Forfait Innovation dans le cadre du Covid-19 porté par une société savante et un centre hospitalier... ". Ce travail est mené au Centre Hospitalier de Cayenne en Guyane qui aura ainsi porté une contribution très active et spécifique en matière de dépistage du Covid au plan national.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live