Cayenne : coup de colère des riverains de la cité Petit-Lucas en révolte contre l'insalubrité du quartier, ils ont barré leur chemin d’accès durant quelques heures

vie locale cayenne
Barrage à Mont-Lucas
Un ras le bol des riverains qui ont perdu leur qualité de vie ©Olivia Garret

La colère gronde dans la cité Petit-Lucas à Cayenne ! Un barrage avait été installé ce matin à 5h, avec les carcasses de voitures polluants la cité depuis plusieurs années. Les maires de Cayenne et de Rémire-Montjoly ont été appelés à rejoindre les riverains du quartier et ceux avoisinants.

Leur quotidien invivable. Les riverains de la cité Petit-Lucas et des lotissements à proximités n'en peuvent plus. Ils le disent haut et fort. Il va falloir touver des solutions à ces désordres récurrent, à l'incivilité permanente, aux ordures et autres carcasses de voitures qui s'amoncellent tout autour de leur lieu de vie.

Epaves de voiture à Petit-Lucas
Des épaves jalonnent le quartier, elles ont servi pour le barrage ©Céline Fleuzin

Ils ont bloqué l'accès à leur quartier dès 5h ce matin. Les témoignages sont édifiants :

"On vit dans la merde, on circule dans la merde et nos enfants vont à l'école dans la merde - Depuis 2 ans on a des vols à répétitions, des carcasses de voitures qui traînent là depuis près de 4 ans... Il y a le problème du squat, on râle mais on ne voit rien venir...

Déchets tout le long du trajet à Petit Lucas
©Olivia Garret

 

Les maires de Cayenne et Rémire-Monjoly convoqués pour constater une situation intolérable


Sandra Trochimara, maire de la ville de Cayenne, a été invitée sur place par le comité de quartier. L’objectif pour les habitants, qu'elle constate par elle-même l’atmosphère insoutenable. Après un long moment d’échanges, le maire a décidé de modifier l’ordre des priorités de sa programmation : les ordures et les carcasses de voitures seront donc ramassées prochainement. Sandra Trochimara tient quand même à rappeler que des actions ont déjà été menées :

Vous mettez un bac, les bacs sont volés. La CACL a augmenté les fréquences mais cela ne suffit pas. Il va falloir encore repenser le dispositif...

Sandra Trochimara, maire de Cayenne
La maire de Cayenne en discussion avec un résident de Petit Lucas ©Olivia Garret


Les squats étant disposés sur la commune de Rémire-Montjoly, Claude Plenet, maire de cette commune a lui aussi été convié. Ce dernier assure que la municipalité a commencé un travail qui sera poursuivu sur le long terme :

Depuis le mois d'octobre la police de Rémire-Montjoly a procédé à 4 démolitions au niveau du squat en question. Six policiers sont sur le terrain en permanence et chaque que l'on m'a proposé de signer des procès verbaux ma main n'a pas tremblé...

Le maire de Rémire-Montjoly, Claude Plénet
Le maire de Rémire-Montjoly, Claude Plénet en discussion à Petit-Lucas ©Olivia Garret

Vers 10h16, suite à une discussion avec la vingtaine de riverains sur place, un arrangement a été trouvé. Gaétan Lefort porte-parole du collectif Petit-Lucas, du lotissement Palika, lotissement Les Trois-Monts et Mont Saint-Martin :

Le maire s'est engagé à enlever les véhicules tout de suite, dès ce matin. Qu'il les enlève. Dans la foulée, ils vont attaquer l'enlèvement des or(dures ménagères...Un comité inter-quartier sera créé pour suivre les prochaines actions prévues par la municipalité de Rémire-Montjoly et de Cayenne.

Enlèvement d'épaves de voitures à Mont-Lucas
Un enlèvement immédiat ce matin ©Olivia Garrett

Un comité inter-quartier sera créé pour suivre les prochaines actions prévues par les municipalités de Rémire-Montjoly et de Cayenne.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live