Cayenne : La cité Mont Lucas à nouveau le théâtre de violences

violence cayenne
Cayenne : La cité Mont Lucas à nouveau le théâtre de violences
©Franck FERNANDES
Lundi, un peu avant 20 heures, les habitants du quartier de Mont-Lucas à Cayenne sont surpris de découvrir des départs de feux en pleine rue. Les sapeurs-pompiers en intervention ont subi des jets de pierres tout comme les policiers municipaux. Retour sur une soirée sous haute tension.

En pleine rue, les débris calcinés des poubelles. Des stigmates qui témoignent d’un début de soirée agité au coeur du quartier Mont-Lucas de Cayenne.

Lundi (30 août), peu avant 20h, les sapeurs-pompiers interviennent sur plusieurs départs de feux. Des incendies de poubelles devant la crèche, la maison des solidarités... Assistés par une patrouille de la bac (Brigade anti-criminalité), les soldats du jeu essuient alors des jet de pierres, de bouteilles et d'autres.

Gaz  lacrymogène et feux de poubelles


Plus tard, les renforts de la police municipale font l’usage de gaz lacrymogène pour dissiper les individus.

Cayenne : La cité Mont Lucas à nouveau le théâtre de violences
©Image internet DR

Un radiologue du quartier sort de son cabinet médical au moment des faits. 

"Je suis sorti à mes risques et périls parce qu'il y avait le feu, avec un risque de feu sur la voiture. Je trouve que c'est une situation inacceptable, qu'il n'y ait qu'une seule entrée et sortie, pour un quartier enclavé. Cela fait des années. 5000 habitants dans ce quartier. Les professionnels ici, ils ne se sentent plus en sécurité."

Jawad BENSALAH, médecin radiologue, président de l'association Citoyenne de Mont-Lucas


Samir Mathieu, journaliste, couvre l’évènement quand il est pris à partie par un groupe d'une quinzaine jeunes. Il est légèrement blessé par les impacts des bris de verre. Il porte plainte immédiatement après les faits, au commissariat de Cayenne.

"Deux trois jeunes se mettent devant la voiture et m'empêchent d'avancer. Un autre vient à la portière droite pour me faire baisser la vitre. Ce que je fais, d'une dizaine de centimètres, très peu, je reste prudent. Et là, il me demande "Qu'est ce que vous venez faire ici ?". Sachant que la voiture était logotée, c'était identifié comme le nom du journal. A ce moment là, quand il prononce ces mots, il y a plusieurs jeunes qui arrivent derrière. Là, j'accélère. Je me dit "qu'est ce qui se passe ?" J'ai accéléré, je suis parti. Et c'est à ce moment qu'il y a eu l'impact. J'entends un boum et il y a des débris partout."

Samir MATHIEU, journaliste


Il y a deux mois, le quartier de Mont-Lucas avait déjà connu des phénomènes de violence. Suite à des  échanges de tirs par armes automatiques, deux personnes avaient été blessées. 

Le climat tendu dans cette cité populaire inquiète les habitants depuis plusieurs années. 

Quant  aux violences urbaines de lundi soir, plusieurs hypothèses sont évoquées par la police pour expliquer le rassemblement des jeunes ce soir-là. Parmi elles, le tournage d’un clip..