guyane
info locale

Cayenne : le personnel de l'établissement scolaire Anne-Marie Javouhey exerce son droit de retrait face à la montée de la violence

violence Cayenne
Ecole Anne-Marie Javouhey
©Guyane la 1ère
Pas de cours à Anne-Marie Javouhey aujourd'hui. Le collège et l'école sont fermés, la communauté scolaire est en droit de retrait. Le personnel dénonce une situation d'extrême violence aux abords de l'établissement où une quarantaine d'actes ont été commis depuis la rentrée.
Enseignants, élèves et parents se sont réunis sous le préau de l’école.Témoins de loin ou de près de cette délinquance aux abords de l’établissement, ils décrivent tous une situation de violence gravissime. Une enseignante témoigne. Son fils de 14 ans a été agressé cette semaine. L’agresseur lui a asséné de violents coups au sol pour lui prendre son téléphone portable devant son petit frère et d'autres élèves. 


Une quarantaine d'agressions depuis la rentrée

Ils ont pour la plupart une histoire à raconter. Norlins Laury est délégué de sa classe. Il parle du traumatisme des élèves victimes de ces violences.
... il y a un élève qui n'est pas venu à l'école parce qu'il s'est fait tabassé. Il ne sent pas bien, il a peur de venir à l'école...
Une quarantaine d’actes de violence ont été signalés depuis la rentrée. Les enseignants exercent leur droit de retrait après avoir jugé cette situation insoutenable.
Eric Adelson délégué du personnel enseignant : la situation n'est pas tenable du fait qu'il y ait autant d'agressions aux abords de notre lycée... 40 agressions ce n'est pas vivable pour notre sécurité, le bien-être de nos élèves et de nous mêmes...
Les forces de l’ordre devraient multiplier les patrouilles. Police nationale et municipale vont se relayer pour assurer une meilleure sécurité aux abords de l’établissement.
Droit de retrait de la communauté scolaire à l'école et au collège Javouhey à Cayenne. Elle dénonce une situation d'extrême violence devant l'établissement
   
Publicité