Coronavirus : le service de réanimation du CHAR se prépare à accueillir les malades les plus atteints par le Covid-19

coronavirus cayenne
Chambre de réanimation
©francetvinfo
Le service de réanimation de l'hôpital de Cayenne se prépare à faire face à l'épidémie de Covid-19. Ce service à une capacité de 15 lits, qui pourrait s'étendre à 30 en cas d'aggravation de l'épidémie. Les salles sont équipées en matériels nécessaires à la prise en charge des malades.  
Dans une partie du service de réanimation dédiée aux patients atteints du Coronavirus, une chambre type a été installée. Les 15 autres chambres sont toutes dotées du même équipement.
Pas de recrutement en personnel soignant prévu pour le moment, mais un redéploiement. Le personnel des services où l’activité a fortement diminuée, est actuellement formé pour intervenir en réanimation en cas de besoin, si nécessaire. Un service actuellement de 15 places. Mais qui peut atteindre une capacité maximum de 30 lits. 
Hatem Kallel médecin chef du service de réanimation précise :

"On a un équipement standard dans chaque chambre d'une chambre de réanimation. Le service a doublé et peut tripler sa capacité". 
 


Renforcement des mesures

Les respirateurs essentiels pour tout malade en réanimation sont installés dans ce service. Ici, se trouve une partie du matériel pour les 15 lits supplémentaires Covid-19.
Depuis le passage en stade 2 de l’épidémie, rien n’est laissé au hasard par l’hôpital. Pas de pénurie pour le matériel, même si l’approvisionnement est plus difficile auprès de leur fournisseur habituel.
Juliette Besse directrice adjointe des fonctions supports au CHAR explique :

"Le stade 2 implique pour tous les personnels du CHAR le port du masque, dès lors qu'on est en service de soins".
 


En cas de malades supplémentaires, d'autres salles seront entièrement équipées. Des salles que le personnel soignant espère ne jamais utiliser.
Le reportage de Vanessa Etienne :
Coronavirus : immersion au coeur du service de réanimation du Centre Hospitalier de Cayenne.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live