Coronavirus : nouvelle organisation à l'hôpital de Cayenne afin de mieux réguler l'afflux des patients

coronavirus cayenne
Installation de tentes au Char
Installation de 3 tentes au Char pour différencier l'accueil Covid-19 ©Guyane la 1ère
Face à l'urgence de la crise sanitaire  Covid19, le Centre hospitalier de Cayenne se met en ordre bataille. Un système de filtrage a été mis devant les urgences  pour se préparer à une éventuelle affluence de patients. Il s'agit de séparer les patients potentiellement porteurs des non porteurs. 
Les autres pôles médicaux au sein de l'hôpital se réorganisent également en conséquence, tout en permettant la continuité des traitements importants à réaliser au sein de l'établissement. Devant le service Urgence de l'hopital de Cayenne, trois tentes ont été installées en prévision d'un pic de consultations. Deux tentes ont été prêtées par l'armée, la troisième provient du SAMU. Jean-Marc Pujo  Responsable des urgences au CHAR:

"De plus en plus de gens viennent aux urgences et se mélangent et cela fait prendre des risques aux autres patients. Nous avons décidé de filtrer dès les urgences et c'est pour cela que vous vouyez ces tentes. Un médecin questionnera les personnes pour différencier les cas"


Une cellule spécifique Covid-19 qui peut aller à 40 lits

Si la personne est considérée comme potentiellement porteuse : elle est orientée vers la filière dédiée au Covid-19, à l'unité des maladies infectueuses et tropicales pour procéder à la consultation et aux prélèvements.
L'ensemble des services se réorganisent, notamment pour accueillir les patients atteints du Covid - 19 qui nécessiteraient une hospitalisation, sans réanimation.  
Félix Djossou  Responsable du service des maladies infectueuses et tropicales au CHAR : 

... pour les patients qui auraient une pneunomie non sévère qui doivent être hospitalisés, c'est au niveau du service des maladies infectieuses qui s'étend et qui pourrait s'étendre à d'autres unités. Aujourd'hui nous sommes à une capacité de 20 lits qui peuvent être portés à 30 dès maintenant et si l'épidémie s'étendait irait de 30 à 45...


Dans le cas de certaines consultations déprogrammées, des services d'accueil téléphonique ou de visites à domicile ont été mis en place. Des téléconsultations devraient aussi être mises en place dans certaines unités comme la psychiatrie. 
Depuis le 28 mars, la Guyane comptabilise 37 cas de Covid-19 dont 15 guéris.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live