Déconfinement : à Cayenne les restaurants populaires de la crique au village chinois au bord du gouffre

coronavirus cayenne
L'entrée du village Chinois
Bienvenue au village Chinois ©DR archives -
Le Premier ministre, Edouard Philippe, a annoncé lors du comité interministériel du jeudi 14 mai plusieurs mesures et la réouverture envisagée le 2 juin des restaurants en zone verte donc sur notre territoire. Dans le quartier populaire du village chinois, les restaurateurs font grise mine.
Le Premier ministre, Edouard Philippe, a annoncé lors du comité interministériel du jeudi 14 mai plusieurs mesures et la réouverture envisagée le 2 juin des restaurants en zone verte donc sur notre territoire. Pierre Tréfoux est allé voir la situation dans le quartier populaire du village chinois à Cayenne.
 

Des restaurants sans trésorerie

Un secteur étouffé par l'inactivité de ces deux mois de confinement, au village chinois la plupart des devantures des restaurants sont fermées. Les gérants ont du mal à joindre les deux bouts. Le restaurant "l’Assiette créole" située près du canal Laussat, par exemple "cherche un repreneur" confie le père du propriétaire, 80 000 euros. A "la Pimentada", la gérante Violetta ne sait pas comment elle va pouvoir mettre en pratique les mesures de distanciation dans son restaurant qui a l’habitude de recevoir des groupes de 10 à 15 personnes.
Violetta explique :

« J’espère pouvoir mettre en place les mesures de distanciation, parce que mes clients viennent en groupe. J’espère que mes clients vont revenir. »


Une date attendue

Pour Violetta l’avenir est incertain même si l’Etat a annoncé une ouverture envisagée le 2 juin des restaurants en zone verte.

« Pour le moment non, je ne sais pas, on me dit que peut-être en juin je vais pouvoir rouvrir. J’espère prochainement. J’ai des problèmes d’argent, car j’ai dû continuer de payer mes charges pendant les deux mois d’arrêt. Elles n’ont pas baissé. »

Pour beaucoup de gérants de restaurants dans le village chinois la réouverture est attendue avec impatience, si d’ici là, ils n’ont pas mis la clef sous la porte.


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live