Derniers jours pour le démantèlement du camp de migrants à la Pointe Buzaré à Cayenne

immigration cayenne
Démantèlement Buzaré

Les suites du démantèlement du camp de migrants à la Pointe Buzaré à Cayenne. Deux bus ont transporté ces personnes en grande détresse dans un centre d'hébergement d'urgence installé dans la zone Leblond-Galmot à Cayenne.

Démantèlement Buzaré

Les suites du démantèlement du camp de migrants à la Pointe Buzaré à Cayenne. Deux bus, ce dimanche, ont transporté ces personnes en grande détresse dans un centre d'hébergement d'urgence installé dans la zone Leblond-Galmot. Ce site, géré par la Croix Rouge et opérationnel jusqu'en 2022, peut accueillir une soixantaine de demandeurs d'asile  

Des mobils homes

Démantèlement Buzaré

Ce dimanche, était le dernier jour pour l’opération d’évacuation de la Pointe Buzaré à Cayenne. Les dernières familles sont installées dans des mobils homes à proximité du squat de La Matine détruit fin 2019. Une soixantaine  de personnes pourra être accueillie sur place.

Douze mois

Démantèlement Buzaré

L’association Humany First et la Croix Rouge étaient à pied d’œuvre pour finaliser les installations alors que les derniers mobils homes sont montés. "Un centre d’hébergement d’urgence construit en moins d’une semaine sur un terrain mis à disposition par la mairie de Cayenne" souligne le directeur de la Croix Rouge. Ce centre est prévu pour une durée initiale de 12 mois.

Deux autres sites pour rappel accueillent les migrants de la Pointe Buzaré, le Campus Saint-Denis et les mobiles homes de l’hôtel du Fleuve à Sinnamary.

Le reportage de Frantz Montauban et Martial Gritte :

Pointe Buzaré : les migrants pris en charge par la Croix rouge.