Disparition de Richard Gabriel, homme d'affaires et ancien président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de la Guyane

économie cayenne
Richard Gabriel président de la CCIG
Richard Gabriel président de la CCIG ©guyane 1ère
C'est une figure éminente de la société guyanaise qui s'en est allée, l'homme d'affaires Richard Gabriel, est décédé des suites d'une maladie ce matin à Cayenne. Il était âgé de 71 ans.

Personnage discret et néanmoins influent, Richard Gabriel faisait partie des personnalités qui ont accompagné l'évolution de la ville de Cayenne tant au plan économique que politique.
Antoine Karam, l’ancien président de la Région et sénateur, ami très proche se souvient d'un homme très impliqué dans la société guyanaise.

Un bâtisseur qui a influé sur le monde économique et politique

Richard Gabriel, est arrivé en Guyane avec ses parents à l'âge de 2 ans. Il est né dans un village appelé Dahr El Ain situé au nord du Liban. Elevé à Cayenne où ses parents ont ouvert un commerce, il appréhende tout jeune le milieu économique :

"Très jeune, il a commencé à travailler tout en poursuivant sa scolarité. Il a obtenu un bac économique et s'est lancé dans le commerce et a ouvert ses premiers magasins. Puis il franchit d'autres étapes et se lance dans l'hôtellerie. Nous lui devons l'historique hôtel Amazonia de l'avenue de Gaulle puis viendra le Royal Amazonia et celui de Saint-.Laurent. Il avait d'autres projets hôteliers à Saint-Laurent et travaillait à l'ouverture d'un restaurant gastronomique. Il comptait aussi investir à Maripasoula..."

Antoine Karam souligne :

C'était un homme très actif, un dirigeant associatif. Il fut membre du Sport guyanais et il est premier à avoir lancé le sponsoring dans le football en soutenant financièrement les clubs. Grand dirigeant dans le monde économique, il a assuré la présidence de la CCIG de 2015 à 2017.

Il ne faut pas oublier son rôle dans la politique. Il a été un fidèle adjoint du maire de Cayenne Jean-Claude Lafontaine de 1995 à 2008. Homme de consensus, de rassemblement, une éminence grise, personnalité très influente, il parvenait à faire passer ses messages avec une redoutable efficacité.

Richard Gabriel a reçu la médaille de l'ordre du mérite en 2003 et en 2015 a été fait chevalier de la Légion d'honneur.

De nombreux hommages rendus par ses pairs

Carine Sinaï-Bossou, l’actuelle présidente de la CCIG, retient un homme discret mais farouchement efficace et pugnace. Le président de la CTG, Gabriel Serville, cite un homme d’engagement, particulièrement investi dans la vie de notre territoire. La sénatrice Marie-Laure Phinéra-Horth, qui a siégé aux côtés de Richard Gabriel au conseil municipal de Cayenne évoque l’homme discret, courtois, humble et surtout doté d’une vision claire et extraordinaire pour son territoire.
Le sénateur Georges Patient a fait part de son émotion et tristesse : Nous perdons un pilier de la vie entrepreneuriale guyanaise, une grande figure locale qui aura laissé une empreinte indélébile dans notre région. Investisseur émérite, il n’aura cessé de contribuer au développement de la Guyane.