Du matériel plus performant pour réaliser plus de tests à l’hôpital de Cayenne

coronavirus cayenne
Robot pipeteur du CHC
Robot pipeteur du CHC ©Mélody Noury
L’hôpital de Cayenne a reçu un robot pour gagner du temps dans la réalisation des tests covid 19. Le laboratoire de biologie du CHAR compte doubler ses tests d’ici deux jours, pour passer d’environ 200 à 400 tests. Il s’agit de faire face à la forte demande générée par l’épidémie
 
Voici le nouveau robot « pipeteur » du laboratoire de biologie de l’hôpital de Cayenne. Cet automate analyse les prélèvements réalisés chez les cas suspects. La machine dépose des réactifs dans ces tubes pour permettre d’extraire l’ARN du virus, c'est-à-dire le matériel génétique de la covid 19. Une méthode plus rapide que celle utilisée jusqu’à présent

... Si je prends 48 tests sur cette machine j'ai 30 minutes d'extraction alors que sur la machine que nous avons si je prends 96 tests je mets 5h. On va multiplier par 2 voire 3 fois le nombre de tests avec cette machine en la faisant tourner régulièrement.

Magalie PIierre-Demar, responsable du laboratoire de biologie au Centre Hospitalier André Rosemon de Cayenne


Encore faut-il faire tourner à plein la machine. La limite, c’est le personnel alors le labo recrute tous azimuts. Chercheur au Centre National de la Recherche Scientifique à Cayenne, Mathieu Chouteau travaille d’habitude sur les grenouilles et les papillons de l’Amazonie. Il a intégré l’équipe après avoir été formé aux pratiques de la biologie médicale en termes de sécurité des prélèvements

Dans le cadre de mes travaux j'ai une expertise en biologie moléculaire. J'utilise cette expertise pour mettre au point et utiliser les nouvelles techniques de dépistage avec les nouveaux automates donc j’appuie le personnel hospitalier qui travaille déjà super bien pour décupler les capacités de dépistage dans les prochains jours à venir...

 Mathieu Chouteau, chercheur de l’équipe Ecologie et Evolution au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS)


L’idée de changer de braquet pour les tests avec ce nouvel automate est partie du conseil scientifique de la Collectivité Territoriale de Guyane. Des experts ont su fédérer plusieurs acteurs pour obtenir cet outil.
Le CHAR a commandé des réactifs pour réaliser 10000 tests dans son laboratoire de biologie, qui va aussi être doté d’autres appareils (dont un « thermocycleur »), au-delà du robot, pour accélérer la cadence des analyses. Un partenariat entre la CTG, l’hôpital de Cayenne, le CNRS, et l’Agence Régionale de Santé, qui ont signé une convention ce lundi. L’ARS a avancé les fonds (90 000 euros uniquement pour les appareils), et la CTG va solliciter l’Europe pour couvrir la dépense.


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live