guyane
info locale

Le jugement d'Olivier Goudet poursuivi en correctionnel pour apologie d'acte de terrorisme, mis en délibéré pour février 2020

justice cayenne
Salle d'audience du tribunal correctionnel de Cayenne 26 11 19
©Frédéric Larzabal
Depuis ce matin Olivier Goudet se trouvait au tribunal correctionnel poursuivi pour apologie d'acte de terrorisme. Les parties se sont exprimées. Le jugement a été mis en délibéré pour le 4 février 2020 à 8h.
Olivier Goudet jugé en correctionnel ce 29 novembre. Le président de "Trop Violans", et président d'honneur des "500 frères", est poursuivi pour apologie d'acte de terrorisme. Les faits remontent à novembre 2018. Lors d'une manifestation devant le commissariat, il aurait évoqué l'assassinat du préfet Claude Erignac par des indépendantistes Corses en faisant le rapprochement avec la Guyane.
Le préfet et le procureur de l'époque ont porté plainte. La partie civile demande des dommages et intérêts à hauteur d'un euro symbolique. Le procureur requiert lui un mois de sursis. Il estime qu'une ligne rouge a été franchie et qu'Olivier Goudet aurait légitimé le crime  terroriste dont a été victime le préfet Erignac.


Les avocats de Goudet demande la relaxe

Olivier Goudet est représenté par trois conseils, maîtres Louzé-Donzenac, Lama et Leblanc. Maître José Lama a conclu sa plaidoirie en demandant la relaxe, l'infraction est non constituée selon sa démonstration. L'avocat des plaignants a demandé de condamner Olivier Goudet à un euro symbolique de dommages et intérêt. Le procureur estime de son côté qu'une ligne rouge a été franchie. Il a requis une peine d'avertissement d'1 mois d'emprisonnement avec sursis.
Le jugement a été mis en délibéré. Il est prévu le 4 février 2019 à 8h.
Publicité