Justice : Olivier Goudet relaxé...il était poursuivi pour "apologie d'acte de terrorisme"

justice cayenne
Olivier Goudet
Le jugement d’Olivier Goudet poursuivi pour "apologie d’acte de terrorisme" est connu. La plainte et la constitution d'une partie civile ont été jugé irrecevables. Olivier Goudet est donc relaxé.
Le délibéré de l’affaire Olivier Goudet était prévu ce mardi 4 février au tribunal correctionnel. Le président de "Trop Violans", et président d'honneur des "500 frères", était poursuivi pour "apologie d'acte de terrorisme". Aujourd’hui la Justice a tranché. Les juges ont estimé que la constitution de la partie civile et leurs demandes étant irrecevables. Le 26 novembre dernier, les avocats d'Olivier Goudet avaient demandé la relaxe, l'infraction étant non constituée.


Novembre 2018

Les faits remontent à novembre 2018. Lors d'une manifestation devant le commissariat, Olivier Goudet aurait évoqué l'assassinat du préfet Claude Erignac par des indépendantistes Corses en faisant le rapprochement avec la Guyane.
Le préfet Patrice Faure et le procureur Eric Vaillant de l'époque ont porté plainte. La partie civile demandait des dommages et intérêts à hauteur d'un euro symbolique, le procureur lui, un mois de prison avec sursis, estimant qu'une ligne rouge avait été franchie. Ils sont donc déboutés de leur plainte. 



 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live