guyane
info locale

Justice : rentrée solennelle du tribunal judiciaire sur fond de bilan

justice cayenne
Rentrée audience solennelle
©Jocelyne Helgoualch
L'audience solennelle de rentrée du tribunal judiciaire de Cayenne a eu lieu. Une tradition permettant de tirer le bilan de l'année passée et de donner les grands axes d'activités à venir. Crise de l'amiante et baisse des mules, c'est l'heure du bilan pour la justice en Guyane. 
L'audience était solennelle au tribunal judiciaire de Cayenne. Magistrats, avocats, élus et personnel judiciaire étaient présents pour écouter les déclarations du bâtonnier, du procureur de la République et du président du tribunal.
Un exercice, presque un rituel, qui donne l’occasion de dresser le bilan des activités de l’année passée et les grands axes de celle qui débute. 
La priorité affichée est la réduction du temps entre le prononcé de la sanction et l’exécution de la peine. Il a aussi été question de la lutte contre le trafic de cocaïne alors que près de 1000 personnes ont été interdites d’avion au départ de l’aéroport Félix-Eboué en 2019. De quoi provoquer une hausse des activités du tribunal judiciaire.
L'audience de rentrée du tribunal judiciaire de Cayenne est l'occasion de tirer le bilan de l'année passée et donner les grands axes à venir. Le procureur de la République souligne le boum des affaires traitées en 2019.


La justice en marche ....

Samuel Filniez
Samuel Filniez procureur de la République

Un bilan assumé par le procureur de la République, invité du journal télévisé. Samuel Filniez. 17 000 affaires traitées en 2019, contre 13 000 en 2018. Plus d’un millier de défèrements, une augmentation de l’activité, qui nécessite du personnel supplémentaire, « C’est une cadence soutenue, je vois avec satisfaction des renforts arrivés bientôt ». Autre point abordé, la crise de l’amiante qui a perturbé la juridiction « 270 dossiers n’ont pas pu être jugés on espère rattraper ce retard en mai prochain ».
La baisse significative du nombre de mules est une satisfaction « les mesures de refoulement et de dissuasion fonctionnent. La plateforme aéroportuaire d’Orly, et le parquet de Créteil ont pris le relais. Ils ont traité autant de passeurs de cocaïne que la Guyane ».
Sur le climat d’insécurité, et la violence dans les établissements scolaires.« C’est un sujet de préoccupation constant. C’est un message de fermeté que je lance à ceux qui transportent des armes sur la voie publique ». 
Enfin sur la délinquance en col blanc « 1,6 million euros d’avoirs criminels, ont été saisis en 1 an, soit 3 fois plus que les années précédentes ».
Samuel Finielz, Procureur de la République de la Guyane invité du Guyane Soir.