L'ADIE, l’association d’accès au micro-crédit, à la recherche de nouveaux entrepreneurs

économie cayenne
ADIE

L’ADIE l’association d’accès au micro-crédit, va au-devant des porteurs de projets. Ce mardi, les conseillères de la banque sociale étaient auprès des femmes bénéficiaires de l’Arbre Fromager. Une association qui épaule les femmes victimes de violences conjugales.

Toute cette semaine, l’ADIE l’association d’accès au micro-crédit, va au-devant des porteurs de projets. Ce mardi matin les conseillères de la banque sociale étaient auprès des femmes bénéficiaires de l’Arbre Fromager. Une association qui épaule les femmes victimes de violences conjugales. Dix huit potentielles porteuses de projets…une population de femmes en précarité, c’est pour ainsi dire le cœur de cible de l’ADIE, une banque qui permet l’accès au crédit pour les plus défavorisés. Selon l’ADIE, l’année dernière c’est plus de 4 millions d’euros qu’ils ont ainsi injectés dans l’économie locale.

Des femmes et des vies

Shaiquella ADIE
Shaiquella

Du haut de ses 20 ans Shaiquella n’a pas perdu son rêve de petite-fille, celui d’avoir un jour un salon de coiffure et d’esthétique à elle. Malgré les galères de la vie et grâce à l’Arbre Fromager elle rencontre aujourd’hui les conseillères de l’ADIE. Comme pour la vingtaine de femmes présentes, créer sa propre entreprise c’est pour elle retrouver ou construire un peu d’estime de soi et viser l’indépendance.

Etre ma propre patronne, me permettra d'avancer. Je n'ai jamais eu de famille autour de moi, et je vais leur prouver que je suis quelqu'un 

Shaiquella

 

Entreprendre, une solution

Jacqueline, elle, son projet c’est une petite entreprise de traiteur. Comme Shaiquella, elle n’a pas une bonne expérience du salariat et devenir son propre patron c’est la solution.

C'est difficile. Je préfère me lancer. C'est un combat. 

Jacqueline 

 

Un encadrement strict

Depuis 15 ans en Guyane, la banque du microcrédit accompagne les populations précaires qui n’ont habituellement pas accès aux prêts bancaires. Mais plus que le financement elle accompagne ses bénéficiaires du début à la fin.

Il y a d'abord la phase formation ensuite l'accompagnement et après le financement. Nous sommes là pour les aider à monter leur entreprise. Elles sont encadrées. 

Melissa Castor ADIE

L’année dernière l’ADIE a financé 693 petits entrepreneurs, sur un total de 730 microcrédits. Soit 4,4 millions d’euros investis dans l’économie locale, avec l’espoir que ces petits ruisseaux se transforment en grands fleuves.

►Le reportage de Karl Constable :

Les rendez-vous de l'ADIE : l'accès au micro-crédit.