guyane
info locale

La mairie de Cayenne et la Préfecture prônent l'évacuation du Mont Baduel

Les autorités se mobilisent sur l'avenir du Mont Baduel
Le directeur du Service départemental d'incendie et de secours Félix Anthénor Habazac, le directeur de la police municipale de Cayenne Patrick Johannes, la maire de Cayenne Marie-Laure Phinéra-Horth, le préfet Martin Jaeger, le directeur de la Deal Denis Girou et le directeur de la sécurité publique Olivier Le Cardinal ©Franck Leconte
Nouvelle crise au Mont Baduel. La mairie, la Préfecture, la Deal, les pompiers, la police nationale et la police municipale se sont réunis, en préfecture, suite à un rapport alarmant du BRGM. Une cellule de crise a été créée, et dans un avenir proche, 200 personnes devraient être évacuées. 
Une catastrophe comparable à celle de Cabassou est possible. C'est la conclusion du BRGM, le Bureau de recherches géologiques et minières. Un rapport a été remis aux autorités vendredi et le constat est sans appel : des glissements de terrain peuvent se produire, à tout moment. Et, en cas d'effondrement, plusieurs tonnes de terre pourraient se décrocher de la montagne. Autant dire que le péril est imminent, estime le préfet, Martin Jaeger. 

"Si ces glissements de terrain se produisent, ils feront des morts"

Une cellule de crise a été créée ce lundi matin. Elle est copilotée par le directeur de cabinet du préfet et son homologue de la mairie. La Collectivité territoriale de Guyane et la CACL ont été invitées à rejoindre cette cellule de crise.
Aucune évacuation n'a été ordonnée pour le moment, mais les autorités veulent aller vite. Une quarantaine de maisons est concernée, ce qui représente environ 200 personnes. "Nous les avons rencontrées, a déclaré la maire de Cayenne, Marie-Laure Phinéra-Horth, pour leur expliquer que le danger était réel et imminent". Le préfet Martin Jaeger n'y est pas allé par quatre chemins : "Si ces glissements de terrain se produisent, ils feront des morts". 
Mercredi, une réunion avec l'ensemble des riverains est programmée, à 17 heures à l'école Vendôme, à Cayenne. Le plan d'évacuation leur sera alors présenté. Il s'articule autour de quatre axes : l'évacuation, le relogement, la protection de la zone et la protection des environs. 
Publicité