Manque de formation, locaux insalubres, équipement non-conforme… Les agents municipaux de Cayenne entrent en grève illimitée

social cayenne
Grève mairie de Cayenne
"Mise en danger de la santé des enfants" dénonce le syndicat UTG sur l’une des banderoles. ©Véronique NIZON
Il est tôt, ce lundi 29 août 2022, lorsque les agents de la mairie de Cayenne installent deux piquets de grève. Ces dizaines de travailleurs entrent en grève illimitée pour dénoncer de nombreux dysfonctionnements au sein des services municipaux, notamment au niveau de la cuisine centrale... où sont préparés des milliers de repas chaque jour pour les écoliers cayennais.

Nouvelle grève illimitée à la mairie de Cayenne. 90% des agents municipaux auraient signé un préavis de grève déposé en mars 2022. Ce lundi 29 août, six mois plus tard, des dizaines d’entre eux ont installé leurs piquets de grève face aux locaux des services de la ville et devant l’hôtel de ville. "Bloublou fini" lit-on sur l’une des banderoles de l’Union des Travailleurs Guyanais.

"Ateliers délabrés, pas de moyens matériels", ajoutent les grévistes. Sur une autre affiche, ils pointent du doigt les dysfonctionnements au sein de la cuisine centrale de la commune : "mise en danger de la santé des enfants, zéro formation hygiène et sécurité, équipements et installations non conforme, personnel en surcharge"… des mots inquiétants quand on sait que plus de 5 000 repas, à destination des enfants, y sont préparés chaque jour.

En restauration, il y a un cahier des charges très précis. La ligne de froid et la ligne de chaud doivent être respectées du départ de la cuisine à la livraison. Est-ce que les moyens mis à dispositions dans la cuisine, ou les véhicules, respectent les normes ? On en doute fortement […] Quand on demande qui effectue les contrôles, zéro réponse ! C’est très grave.

Gilles Beaudi, secrétaire général adjoint de l’Union de Travailleurs Guyanais

Piquet de grève des agents de la mairie de Cayenne. ©Véronique NIZON

Les agents de la municipalité affirment qu’aucune réponse n’avait été donnée suite au préavis de grève déposé en mars 2022. "L’administration ne nous entend pas", déclare Gilles Beaudi. La mairie a finalement donné rendez-vous aux syndicats ce lundi après-midi, afin de discuter des nombreuses revendications. Plus d’information seront apportées sur cette grève illimitée dans nos prochaines éditions.