Une opération de contrôle pour veiller au respect du couvre-feu à Cayenne

coronavirus cayenne
Patrouille couvre feu à Cayenne
©Gaël Ho A Sim
Un couvre-feu globalement bien respecté. Dans la nuit de samedi à dimanche, une  patrouille mobile de la Police Nationale a sillonné les rues de Cayenne, accompagnée par Marc Del Grande, le Préfet de Guyane. Une opération importante à l’heure où le nombre de cas se multiplie dans la commune.
Village chinois, la place des Palmistes ou encore Cabassou. De 23h à près d’une heure du matin, les membres de la Police Nationale et de la brigade anti criminalité ont quadrillé des quartiers de la commune.
Opération de contrôle au village chinois
©Gaël Ho A Sim

 

Une opération de pédagogie

L’objectif : faire respecter le couvre-feu. Pour trouver les contrevenants, il suffit de tendre l’oreille. zouk, bachata, compas. A l’origine les notes de musique, des évènements festifs à plus de 10 personnes : anniversaires, soirées entre amis. Des réunions toujours avec consommation d’alcool. Bilan de la soirée : pas de verbalisations mais surtout beaucoup de pédagogie auprès des habitants.
La police à la crique à Cayenne
©Gaël Ho A Sim


Pas de reconfinement mais l'extension du couvre feu

Le préfet Marc Del Grande accompagnait les forces de l’ordre. Pour lui, pas de reconfinement en vue. Il table davantage sur une extension du couvre-feu à toutes les communes dans lesquelles le virus circule. Les policiers et le préfet ont achevé cette opération de contrôle dans  la Cité Arc-en Ciel à Rémire, le dernier foyer important de contamination déclaré en Guyane, un quartier aujourd’hui confiné.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live