guyane
info locale

Un petit garçon de trois ans meurt écrasé par une armoire...la famille pointe du doigt un défaut électrique

faits divers cayenne
Terrasses de Raban
Une famille endeuillée après la mort tragique d'un petit garçon de trois ans. Elle pointe du doigt l'électricité défectueuse de son domicile et envisage de porter plainte contre le bailleur social. 
C’est dans un des immeubles « Les terrasses de Raban » à Cayenne qu’un drame a eu lieu ce vendredi matin. Jessica vient tout juste d’emménager dans cet appartement avec ses trois enfants. Et c’est dans une des chambre qu’un accident a provoqué la mort de son fils de 3 ans. Cette mère de famille a découvert à son réveil à 6 h 30 du matin le petit Wilson déjà mort sous une étagère. Les secours n’ont rien pu faire.
Jessica désespérée : 

"Je me suis levée j'ai été dans la chambre de mes filles, puis j'ai été voir mon fils et là j'ai vu son corps" 


Défaut électrique

D’ordinaire la mère de famille laissait la lumière de la salle de bains allumée la nuit pour les enfants. Mais pas de courant cette nuit là. Depuis l’emménagement l’appartement présentait un défaut électrique. La famille l’avait plusieurs fois signalé au bailleur, la Siguy, sans résultat.
Le petit Wilson ne connaissant pas encore bien les lieux a peut être manipulé l’armoire dans le noir et l’a fait chuter. Les causes de sa mort sont encore indéterminées.

"Mon garcon avait l'habitude de se lever la nuit, il s'est trompé dans le noir et a tiré la porte de l'armoire au lieu de la porte des toilettes. Elle lui est tombée dessus."

Depuis le drame, la famille a préféré quitter l’appartement. Une autopsie doit être réalisée et les parents ont rendez-vous auprès du commissariat de Cayenne en début de semaine. Ils envisagent de porter plainte contre le bailleur la Siguy pour mise en danger de la vie d’autrui.
Une famille endeuillée après la mort tragique d'un petit garçon de trois ans. Elle pointe du doigt l'électricité défectueuse de son domicile et envisage de porter plainte contre le bailleur social.

 
Publicité