Une solution de relogement d'urgence pour les réfugiés syriens sur fond de crise sanitaire

immigration cayenne
Place des Amandiers : Syriens
©CTG
La situation semble s’améliorer pour les ressortissants syriens. Ils sont réfugiés depuis janvier dernier sur la place des Amandiers. Ils vivent sous des tentes. La CTG a enfin trouvé une solution de relogement imminente, en collaboration avec les services de l'Etat. 
La situation semble s’améliorer pour les ressortissants syriens. Ils sont réfugiés depuis janvier dernier sur la place des Amandiers. Ils vivent sous des tentes, dans la promiscuité la plus totale. Des hommes, des femmes, des enfants loin de leur terre natale, venus chercher un "ailleurs". Ils seraient plus de 70. 
 

Foyer à haut risque

La Guyane n’est pour eux qu’une escale avant l’hexagone. Ils demandent un statut de réfugié politique. Depuis des mois, ils sont dans un «entre-deux» et attendent que leur situation évolue. Certains sont hébergés dans des hôtels et d’autres bénéficient d’un accueil de nuit uniquement. Depuis l’apparition en Guyane du coronavirus, leurs conditions de vie sont devenues intenables. De nombreuses voix se sont élevées pour dénoncer ce foyer potentiel à haut risque du Covid-19.
 

Un gymnase

Gymnase Justin Catayée
©CTG
Un nouveau lieu a été mis en place par la CTG, la collectivité territoriale de la Guyane, en collaboration avec les services de l’Etat et en lien avec les associations : le gymnase du collège Justin Catayé à Cayenne. "Une solution de relogement temporaire mais plus digne" selon Rodolphe Alexandre président de la CTG. Les réfugiés syriens pourront y résider, jusqu’à ce que des solutions pérennes soient trouvées. Pour l’heure, le transfert a été retardé car "au sein du gymnase des vols de tuyauteries en cuivre se sont produits".
Le gymnase sera prêt à accueillir les réfugiés syriens cette semaine. 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live