Coronavirus : Les villages amérindiens de Macouria et de Matoury s'isolent volontairement pour prévenir toute propagation du virus chez eux

coronavirus matoury
L'entrée du village Sainte-Rose de Lima barricadée
L'entrée du village Sainte-Rose de Lima barricadée ©Jessy Xavier
Depuis la fin de semaine dernière et après l’annonce des cas positifs au Covid-19 au village Cécilia à Matoury, plusieurs autorités coutumières amérindiennes ont décidé de réagir pour prévenir toute propagation. Les sorties et les entrées non autorisées sont désormais interdites.
Dès l'annonce le 9 avril du cluster Covid-19 du village Cécilia à Matoury, Phil Labonté, chef coutumier du village Norino à Macouria a pris la décision avec l'accord des habitants d'adopter volontairement des mesures de confinement strictes. L'accès de Norino où résident 160 personnes est désormais interdit sauf pour les personnels soignants et les boulangers.
L'entrée du village Norino à Macouria fermée
L'entrée du village Norino à Macouria fermée ©Phil Labonté
Les autorités coutumières des villages Yapara et Kamuyéné, toujours à Macouria ont fait de même pour protéger leurs habitants de la propagation du virus. Il en sera ainsi jusqu'à la levée du confinement au mois de mai.
Village Yapara
Entrée du village Yapara ©Phil Labonté


Sainte-Rose de Lima à Matoury isolé volontairement

Ainsi le village Sainte-Rose de Lima à Matoury a tout simplement décidé de fermer l’accès au village à toutes personnes extérieures. Un confinement stricte liée à la réalité du village, à l’intérieur les habitants se côtoient, sans rigueur c’est l’ensemble de la communauté qui est exposée. Une décision prise par le capitaine en accord avec les habitants et la mairie.
Charles Wingaarde capitaine du village Sainte-Rose de Lima :

... On suit ce qui se passe à Cécilia, on fait le parallèle, au moins deux semaines. On demande aux gens de limiter leurs déplacements. Nous les anciens on essaie de faire de la pédagogie pour expliquer...

Les Outre-mer en continu
Accéder au live