Insertion : de nouvelles perspectives pour 30 jeunes laissés sur le carreau à Macouria

insertion macouria
Pôle emploi
Le pôle emploi de Cayenne route de Baduel ©Guyane1ère
La fin du cauchemar pour 30 jeunes en situation d'insertion dont les contrats n'avaient pas été renouvelés. Leur chantier de réinsertion -70 villas à Macouria- est au point mort. Ils étaient convoqués au pôle Emploi, où ils ont pu rencontrer de nouveaux partenaires. 
Ils sont une trentaine de jeunes, qui étaient, il n'y a pas si longtemps, en voie d'insertion. Il y a les déçus du BTP et les autres qui tentent de trouver une solution à leur désarroi. En mai 2018 à Macouria, en effet, une convention très prometteuse était signée entre une société de construction et la mairie de Macouria.
Trente personnes pour un chantier d’insertion, une formation et peut-être -qui sait- à la clé, un emploi. Moins d’un an plus tard le chantier d’insertion n’a pas tenu toutes ses promesses.
Ils sont de nouveau sur le marché de l’emploi, parfois désemparés. Cette réunion vient à point nommé.
Charlène Désir monteur-levageur confiante : 

"Je pense que je vais poursuivre malgré ce qui c'est passé. Là je peux aller de l'avant" 


Le CCAS à leur secours

Le Centre communal d’action sociale a donc décidé de ne pas les laisser sur le carreau vu que dès le départ la mairie s’était pleinement investie dans ce chantier d’insertion.     
Alain Sainte-Luce directeur du Centre communal d'action sociale de Macouria précise :

"On les aide avec des partenaires. On leur propose des perspectives, d'autres formations. Nous avons signé une convention sur l'accompagnement global avec Pôle Emploi"


Un soutien de poids

Le GEIC BTP Guyane est une structure créée par les professionnels du secteur du bâtiment et travaux publics afin de répondre à leurs besoins en personnel. Ce groupement compte bien leur apporter son soutien.
Olivier Mantez président du Groupement d'employeurs pour l'insertion et la qualification dans le BTP assure: 

"Nous allons les identifier et les insérer dans notre groupement en fonction de leurs compétences" 


Le secteur du BTP aura toujours besoin de main d’œuvre. Le pôle emploi, le GEIC BTP Guyane et la mairie de Macouria travaillent pour que ces jeunes chômeurs renouent avec le marché de l’emploi.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live