Macouria : un rappel à l'ordre des autorités municipales pour des locataires du quartier Soula générateurs de désordres

société macouria
Incivilités à Soula
Réunion en présence des autorités ©Guyane la 1ère
La municpalité de Macouria a pris le taureau par les cornes et a effecué un rappel à l'ordre solennel de quelques locataires du quartier Soula générateurs de nuisances récurrentes. Un rappel en présence des 3 bailleurs sociaux principaux de Guyane et d'associations de protection des locataires.
Ils ont été convoqués pour cause d'incivilités répétées dans leurs résidences respectives dans le quartiers de Soula malgré les nombreux avertissements de leurs bailleurs. Ils pour "des locataires qui persistent, en dépit de courriers du bailleur, a « violé » la règle d’occupation d’un logement dite « en bon père de famille » ; nuisances sonores, dégradations diverses, enfants livrés à eux-mêmes à des heures indues" annonce le communiqué de la mairie.
Le quartier Soula de Macouria
L'entrée principale du quartier Soula à Macouria ©Guyane la 1ère


Un rappel à l'ordre officiel pour provoquer un électrochoc

Cette convocation officielle à la mairie de Macouria aura t-elle l'effet souhaité ? Réponse dans quelques semaines en attendant ces familles locataires ont été averties solenellement en présence d'élus, de représentants d'associations de locataires et de la police municipale. Pour Farik Amri, directeur de la stratégie et du développement local de Macouria cela était nécessaire :
 

Différents partenaires s'étaient réunis exprès pour eux pour leur signaler le que leur comportement étaient arrivé à terme. il n'y aurait aucun scrupule à viser leur expulsion de leur logement si leur comportement devait perdurer...


Une action certes, saluée par l'union départementale consommation logement et cadre de vie mais qui remet en question la conception de la zone d'aménagement concertée de Soula avec la construction de logements collectifs qui ne permettent pas le vivre ensemble.
Selon un bailleur social, même si l'on peut construire autrement pour limiter les incivilités, il faut aussi conduire des actions de sensibilisation forte auprès des locataires dès le départ et leur indiquer qu'ils peuvent bénéficier d'accompagnements.
Les locataires ont donc signé une lettre d'engagement dans laquelle ils promettent de changer radicalement de comportement pour notamment éviter l'expulsion.
Ce type rappel à l'ordre devrait intervenir une fois par semestre annonce la mairie.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live