Agression à l'arme blanche au lycée de Balata : le jeune lycéen hors de danger

faits divers matoury
Meurtre à Balata
C'est ici que s'est produit le drame ©Nikerson Perdius

Un jeune lycéen a été poignardé par un autre élève du lycée professionnel de Balata. Il a été transporté au Centre hospitalier de Cayenne. Son pronostic vital n'est pas engagé. Une agression, en marge d'une manifestation des élèves protestant contre l'insécurité aux abords de l'établissement.

Il s'agissait juste de se mobiliser contre l'insécurité ambiante, résultat : un jeune lycéen a été victime d'une violente agression. Une centaine d'élèves du lycée professionnel de Balata de Matoury, en effet, ne sont pas rendus en cours ce matin. Ils protestaient contre l'insécurité aux abords de leur établissement. Un mouvement spontané pour dénoncer des agressions croissantes et quasiment quotidiennes : des braquages à répétition et des bagarres à l'extérieur entre bandes rivales. Un mouvement soutenu par l'association Trop violans.
"Pendant ce débrayage, trois jeunes, qui n’étaient pas scolarisés dans le lycée, circulaient à scooter devant l’établissement, sans casque alors que deux véhicules de gendarme étaient présents. Des jeunes qui se sont même permis de les narguer" : illustration d'une réalité quotidienne, dénoncée par les élèves, violences, braquages, rackets, intimidations. Certains ont clairement peur, lorsqu’ils viennent au lycée.

Un lycéen poignardé

Mouvement lycéens Balata
©Nikerson Perdius

Le drame se produit, en marge de la mobilisation. C'est en fin de matinée, qu'un jeune lycéen est poignardé avec un tournevis par un autre du lycée. Selon les gendarmes, son pronostic vital n'est pas engagé. Les circonstances restent  encore à déterminer. Un drame qui a suscité l'émotion dans la communauté éducative de l'établissement. Dans un post, Rodolphe Alexandre, le président de la Collectivité territoriale de Guyane a fermement condamné les faits.

Règlement de compte au lycée Balata C’est avec désolation que j’ai pris connaissance du règlement de compte qui a eu...

Publiée par Rodolphe Alexandre sur Mardi 9 février 2021

 

Des solutions urgentes

Mouvement lycéens Balata
©Nikerson Perdius

Une rencontre avec le maire de Matoury et président de la CACL, Serge Smock s’est tenue en urgence avec des représentants d’élèves. Il s'est engagé à trouver des solutions rapides pour rassurer les lycéens, et sécuriser les abords du lycée : l'augmentation de la fréquence des bus urbains, la mise en place d'une cellule de veille, ou encore plus des passages des contrôleurs urbains. Les horaires des bus seront plus adaptés car c’est souvent lorsque les élèves patientent, qu’ils sont victimes de braquage. En ce qui concerne les intrusions, c’est de la compétence du Rectorat. D'autres réunions de crise se tiendront d'ici la fin de la semaine.