Coronavirus : un agent du centre financier de la Poste contaminé par le Covid-19

coronavirus matoury
La poste
©Francetvinfo
Le centre financier de La Poste ouvrira ses portes ce mardi. Il a été fermé pour être totalement désinfecté entre dimanche et lundi. En effet un employé a été déclaré positif au Covid-19. Il venait de reprendre son emploi après avoir été absent durant deux semaines. 

 
Comme le veut le protocole mis en place par l’ARS, une fois le patient déclaré, une enquête épidémiologique a lieu afin de rencontrer les personnes contacts. Trois au total au centre financier de La Poste à Collery. Elles ont été placées en quatorzaine par mesure de précaution.
Le centre financier n’est pas ouvert au public. Il accueille près d’une centaine d’employés. Le malade avait repris son travail depuis trois jours après une absence de deux semaines. Il n’est donc pas resté en contact prolongé avec ses collègues ni avec le public.
 

Renforcement des gestes barrières

Un CHSCT extraordinaire a eu lieu ce lundi. L’ensemble des mesures mises en place par la direction ont été annoncées : désinfection des locaux, gels, masques obligatoires, présence tournante des personnels. Un renforcement des mesures déjà prises.
Yann Vilette directeur régional de la banque postale
Yann Vilette directeur régional de la banque postale
Yann Vilette directeur régional de la banque postale confiant : 

"Depuis le début de l’épidémie nous avons mis en place un grand nombre de mesures pour protéger nos personnels. Depuis le 18 mars des consignes drastiques sont établies. Les trois personnes contacts qui travaillaient avec l’agent contaminé ont été placées à l’isolement. Je serais le premier sur place ce matin pour accueillir les personnels, les rassurer et leur rappeler les mesures à respecter. Nous les accueillerons un à un".

Le centre postal situé à Collery n'a pas pour vocation de recevoir le grand public. C’est le siège de la banque postale. La semaine risque d’être éprouvante dans les autres agences pour faire face à l'affluence générée par le versement des prestations sociales. Cette fois-ci des réservistes de la gendarmerie sont réquisitionnés pour faire respecter les mesures de protection.