Matoury : le squat de Saint-Pierre un brûlot administratif et juridique sur fond de misère

immigration matoury
Squat Saint-Pierre à Cogneau Lamirande
©Guyane la 1ère

Depuis la semaine dernière le squat de Saint-Pierre à Matoury est un sujet brûlant. A Cogneau Lamirande des propriétaires se retrouvent lésés. Plusieurs centaines de familles se sont installées illégalement encouragées par des marchands de sommeil.

120 euros pour 15m2 d’une case insalubre plus 10 euros pour l’électricité, voilà ce que paie madame Pierre chaque mois. Juste à côté, José Oliveira a installé sa maison et son activité de garagiste sur cette parcelle de 300m2 achetée 15 000 euros en voitures.

Il n'y a pas de papiers... je suis déjà au courant qu'un jour, ils vont casser. La personne qui a vendu pour mois est partie au Brésil...

 

Des terrains occupés depuis 2009

Ces loyers, ces transactions foncières sont illégales mais monnaie courante depuis 2009. Date à laquelle ces terrains ont été occupés illégalement. Accompagné des grand frères, Jérôme Antoine, représentant de certains propriétaires, nous fait visiter le squat de Saint-Pierre pour dénoncer la situation sur place

La situation c'est que les terrains sont squattés et que les propriétaires sont impuissants devant cette situation puisque l'état ne prend pas ses responsabilités ...


Si aujourd’hui la situation bloqué, une issue semblait possible il y a encore quelques mois. Des propriétaires étaient en partie d’accord pour vendre des terrains à certains habitants explique Jérome Antoine, représentant de propriétaires :

La vente aux occupants sans titre était prête à se faire. Nous étions en contact avec un géomètre expert pour délimiter les parcelles, nous avions fait des démarches administratives pour que les choses évoluent dans le bon sens et en janvier 2020 avec les élections municipales ... Tout a changé et le résultat nous l'avons ici... les gens sont jusqu'au Progt!

 

Plusieurs occupants estiment avoir été grugés par des propriétaires

Pendant la visite nous sommes interpellés par un habitant de Cogneau Lamirande et avec lui certains habitants du squat, ils dénoncent une manipulation opérée en direct. Et c'est une autre version de la situation qui est exposée. Lys habitant de Cogneau Lamirande :

En 2018, il a installé du monde de l'autre côté de la crique. ils ont fait plein de petits carbets c'était dans le but que l'état vienne pour casser . Depuis le départ ils ont pris l'engagement de mettre ces gens, il faut qu'ils trouvent la solution maintenant et qu'ils ne disent pas qu'il y a des squatteurs ici!


Certains habitants affirment avoir payé l’association reconnue par les propriétaires pour des bornages en vue d’une régularisation.

Si la zone d’habitat informel se maintenait, il y a encore quelques mois, la population a considérablement augmenté depuis. Le squat s’étend désormais vers le cimetière de Matoury, le quartier de la Barbadine et le Palais omnisport Georges Théolade.

Squat Saint Pierre : l'imbroglio des marchands de sommeil à Matoury.