Rémire-Montjoly : plusieurs centaines de kilos de cocaïne saisies au port de Dégrad Des Cannes

trafic de drogue remire-montjoly
Rémire-Montjoly : plusieurs centaines de kilos de cocaïne saisies au port de Dégrad Des Cannes
©Isabel LEROUGE
Jeudi soir, les policers de l’OFAST ont saisi plusieurs centaines de kilos de cocaïne au port de Dégrad Des Cannes, à Rémire-Montjoly. Selon nos informations, la quantité exacte est de 594 kg. Une saisie record en Guyane, territoire de transit pour la cocaïne sud-américaine exportée vers l’Europe.
Pour le moment, les autorités judiciaires ne donnent pas de détails sur cette affaire. Contacté ce matin, le procureur de Fort-de-France, Renaud Gaudeul, confirme « la saisie de plusieurs centaines de kilos de cocaïne au port de Dégrad Des Cannes », et la « co-saisine de l’OFAST (Office Anti Stupéfiants) et de la gendarmerie » pour mener les investigations.
 
Rémire-Montjoly : plusieurs centaines de kilos de cocaïne saisies au port de Dégrad Des Cannes
©Préfecture de Guyane


Les enquêteurs agissent sur commission rogatoire d’un juge d’instruction de Martinique, saisi début septembre dans le cadre d’une information judiciaire ouverte pour « trafic de stupéfiants ». Fin juillet, le procureur de Cayenne s’était dessaisi de ce dossier, confié à la Juridiction Interrégionale Spécialisée (JIRS) de Fort de France.
 

Quatre suspects en garde à vue


Selon nos informations, la saisie s’élève à 594 kgs (18 sacs de cocaïne) a eu lieu jeudi soir dans un container au port de commerce de Dégrad Des Cannes, faisant suite à plusieurs mois d’enquête.
Quatre suspects sont en garde à vue dont une personne travaillant sur le site a été interpellée. Il s’agit d’un cadre de la Somarig, également représentant FO du personnel des entreprises de manutention au conseil de développement du port. Trois véhicules ont été saisis.
Filiale de la CMA-CGM, multinationale française du transport maritime, la Somarig assure aussi la manutention des containers sur le port en Guyane et offre des services de transport routier de containers sur le territoire. Contacté, le directeur général de cette société n’a pas souhaité faire de commentaire, l’enquête étant en cours.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live