[Municipales 2020] : quatre candidats pour un siège à Rémire-Montjoly

élections remire-montjoly
mairie de Rémire-Montjoly
Mairie de Rémire-Montjoly
Rémire-Montjoly, au cœur des débats ce mercredi 4 mars sur Guyane la 1ère TV radio web à partir de 20h. Autour de Leilia Chérubin-Jeannette et Jessy Xavier, quatre candidats qui briguent le fauteuil très convoité de maire de Rémire-Montjoly.
Rémire-Montjoly, au cœur des débats ce mercredi 4 mars sur Guyane la 1ère TV radio web. Autour de Leilia Chérubin-Jeannette et Jessy Xavier, quatre candidats qui briguent un fauteuil très convoité : celui de maire de Rémire-Montjoly. Les électeurs devront choisir leurs conseillers municipaux et communautaires.


Quatre candidats pour un siège 

Une candidature que certains n'attendaient peut-être pas. Aline Charles se présente dans la commune de Rémire-Montjoly. C'est la 1ère candidature de cette enseignante de 43 ans figure des mouvements de novembre 96 : «Nous avons envie d’apporter un développement économique et solidaire »

Jean Ganty 

Le maire sortant à Rémire Montjoly, lui se représente. Jean Ganty briguera donc un 3eme mandat avec une liste d'ouverture. Parmi ses prérogatives, le développement des infrastructures de la commune :« Nous avons un bilan pour bien vivre à Rémire-Montjoly. C’est une commune à préserver. »

Claude Plénet

Claude Plénet lui se présente pour la 3e fois. L'actuel conseiller municipal et 12eme vice-président à la collectivité territoriale de Guyane entend convaincre les habitants de Rémire-Montjoly:« Je suis un homme d’engagement. C’est un défi que je souhaite relever depuis 12 ans »

 

Nahel Lama

Le président des "Frères de la Crik" et ancien champion de MMA, Nahel Lama se lance dans l'arène politique. A 40 ans, il a décidé de se présente dans sa commune de naissance. L'innovation est d'ailleurs le cœur de son programme : « Je représente un nouveau dynamisme, une nouvelle idée de ce que la Guyane peut amener »


Quels sont les enjeux ?

Rémire Montjoly
©DR

Rémire-Montjoly, c’est 25 000 habitants en 2020, contre 20 000 lors des élections municipales de 2014. Une croissance démographique régulière qui la classe 5ème commune de Guyane en population.
En matière de construction de logements, l’éco-quartier Georges Othily doit s’achever en 2022. Un modèle de développement durable : habitations bioclimatiques et utilisation de matériaux locaux. Pas moins de 1500 logements y sont prévus.
Mais parallèlement, l’habitat spontané a explosé. En décembre 2019, le squat Manguier, sur la route des plages, a été démantelé : 120 maisons détruites et près de 400 familles expulsées. Autant de drames humains et l’épineux problème du relogement des personnes en situation régulière.
Peu à peu la commune tente de casser son image de banlieue résidentielle de Cayenne. Il n’empêche, chaque matin les automobilistes se retrouvent coincés dans le trafic routier pour se rendre au travail.


Attractivité

Porte-conteneurs au Dégrad des Cannes
©guyane 1ère

Rémire-Montjoly détient pourtant des atouts économiques. Son port maritime où arrivent les containers de marchandises en provenance de l’Hexagone et une zone industrielle à Dégrad Des Cannes. De nouvelles enseignes commerciales se sont installées dans les deux bourgs, à Montjoly et à Rémire. Les restaurants se sont également multipliés récemment.
Côté culture, Rémire-Montjoly compte désormais une salle de spectacle avec l’espace Ho Ten You. Et les archives départementales ont déménagé de Cayenne pour s’installer sur le territoire.
Commune littorale située sur la façade atlantique, Rémire-Montjoly bénéficie de longues plages. Un potentiel touristique qui n’est pour l’instant pas valorisé.
 
Un débat à suivre ce mercredi 4 mars à partir de 20h sur Guyane la 1ère radio TV et web.

Remire-Montjoly est une commune issue de la fusion par décret des communes de Rémire et de Montjoly en 1969. Remire-Montjoly constitue actuellement une banlieue résidentielle de Cayenne. Ses habitants sont appelés les Rémire-Montjoliens. En 2017, la commune comptait 25 122 habitants. Sa superficie est de 51,14 km².