Le commerce engagé une nouvelle façon de consommer en Guyane, l'association Oyama à Roura a réussi son pari

commerce roura
Contenu d'un panier solidaire à Roura
Contenu d'un panier solidaire à Roura, opération menée par l'association Oyama ©Christine Poixblanc
Acheter différemment, consommer davantage les produits locaux et adopter une démarche éco citoyenne tel est le but du commerce engagé. Durant le confinement, l'association Oyama à Roura,  a coordonné avec succès une opération de vente directe de légumes et fruits en respectant tous ces codes.
Adopter les précepts du commerce engagé c'est, notammant, accepter de ne plus utiliser les emballages plastiques pour contribuer à la réduction des déchets et se tourner vers d'autres habitudes moins polluantes.
Une opération de commerce engagé menée à Roura durant le confinement
Une opération de commerce engagé menée à Roura ©Christine Poixblanc


De nouvelles habitudes de consommation

L'association Oyama de Roura qui a pour projet d'ouvrir un centre socio culturel a mené des actions solidaires durant tout le confinement à destination des rouranais. Notamment, elle s'est occupée de coordonner le ravitaillement des habitants en produits frais. Elle a travaillé pour cela avec des producteurs locaux pour obtenir des fruits, légumes et des oeufs frais  afin de constituer des paniers remis aux habitants.  AAu bout  d'un mois, l'opération est un succès sauf que l'association a utilisé près de 500 sachets plastiques. Cet aspect polluant est dommageable


Des cabas remplacent les sachets plastiques

Les organisateurs se sont réorientés et ont fait le choix d'arrêter l'ensachage. Avec l'aide du service du commerce engagé, les bénévoles ont obtenu des cabas recyclables. L'agriculteur met désormais directement ces fruits et légumes dans ce cabas, ce qui facilite le travail (il y a moins de manutention). Le client réceptionne ainsi sa commande et revient la fois prochaine avec le sac et il est procédé à un échange de cabas. Chaque semaine 25 paniers ont été ainsi vendus.
Le commerce engagé à Roura
Les sacs remplis de produits locaux prêts à être réutilisés ©Christine Poixblanc


Pérenniser la vente directe

Les habitudes semblent prises à Roura, Stoupan et Paramana, la distribution en circuit court va continuer maintenant que le confinement est terminé.
Muriel Aidam de l'association Oyama :
 

... cela a répondu à une attente au moment du confinement et certaines personnes travaillant à l'extérieur de Roura souhaitent que cela perdure. Elles n'ont pas toujours le temps de faire ces achats en dehors de leurs horaires à Cayenne... On étudie une forme de point relais avec d'autres producteurs en viandes et poissons. On va étudier la possibilité de le faire dans le cadre du futur centre socio-culturel... 


Les acheteurs ne viendront plus récupérer leurs cabas à la mairie mais directement chez l'agriculteur qui va s'organiser. Il est situé à Dacca.
Cette opération est soutenue par la CACL, dans le cadre du label Commerce Engagé Guyane. Le Commerce Engagé Guyane vise à promouvoir la production locale et à réduire les déchets et accompagne les porteurs de projets.


 
La CACL dans la dynamique du commerce engagé
Dans un objectif de réduction des déchets, la CACL anime avec le Graine Guyane le réseau des producteurs et commerçants engagés à promouvoir une éco-consommation.
Les engagements sont des actions simples à réaliser : supprimer les sacs plastiques des caisses, promouvoir la production locale et de saison, accepter les contenants personnels des clients pour conditionner les produits vendus en vrac, à la coupe ou au détail…
Vitrine d’une évolution de nos modes de consommation, les producteurs et commerçants labellisés sont valorisés par des opérations de communication. Ils bénéficient de conseils personnalisés et d’outils de communication.