guyane
info locale

Centre Spatial Guyanais : Ariane 5 mettra en orbite deux satellites ce jeudi

sciences
Ariane 5 a pris son envol à 18h34, mardi soir
Décollage d'Ariane 5 le 4 mai dernier. ©ESA, Cnes, Arianespace. Optique du CSG.
Ce jeudi 1er juin, Ariane 5 doit décoller du Centre Spatial Guyanais entre 20h45 et 21h45 (heure de Kourou) pour placer en orbite deux satellites de télécommunications. Il s’agit du sixième lancement de l’année au CSG.
Nouveau lancement, ce jeudi 1er juin au Centre Spatial Guyanais. Ariane 5 doit décoller entre 20h45 et 21h45 (heure de Kourou) pour placer en orbite deux satellites de télécommunication.

Deux satellites

Le premier ViaSat-2 appartient à la société ViaSat Inc. Le second, nommé Eutelsat 172B, appartient à Eutelsat. Pour son troisième lancement de l’année, Ariane 5 doit placer ces deux satellites sur une orbite de transfert géostationnaire. La mission devrait durer 41 minutes environ.

ViaSat-2, construit par Boeing en Californie, aura une durée de vie estimée à plus de 14 ans, il devrait permettre de presque doubler les capacités des services haut débit de l'opérateur américain. Il couvrira l'Amérique du Nord, le Mexique et l'Amérique centrale, de l'Alaska jusqu'au sud du Panama et des îles Hawaï aux Caraïbes ainsi que les routes aéronautiques et maritimes de l'Océan Atlantique entre l'Amérique du Nord et l'Europe.

Eutelsat 172B, construit par Airbus Defence and Space, est le premier satellite de télécommunications de forte puissance tout électrique fabriqué en Europe. Le satellite devrait permettre d'améliorer, entre autres, ses services de connectivité en vol et en mer, d'interconnexion de réseaux mobiles, les réseaux d'entreprise, la vidéo et les services aux gouvernements. Il couvrira la zone Asie-Pacifique, sur terre comme sur mer, de l'Alaska à l'Australie. Sa durée de vie est estimée supérieure à 15 ans.

ViaSat-2 et Eutelsat 172 B sont les 558e et 559e satellites à être lancés par Arianespace.

Calendrier respecté

Ce lancement d’Ariane 5 est le second depuis la fin du mouvement social qui avait paralysé la Guyane et notamment l’activité du Centre Spatial en mars et avril dernier. Depuis, Arianespace a accentué le rythme pour maintenir son calendrier de lancements.

D’ici la fin de l’année, six autres missions devraient être menées. 

Publicité